PERU TOUR OPERATOR

Nous explorons Amazonas Tours et Andean Treks depuis 2007
FAUNE DE LA JUNGLE AMAZONIENNE DE MANU

ANIMAUX DE LA FORÊT AMAZONIENNE DE MANU À REPÉRER DANS LA NATURE

LA FAUNE DE LA FORÊT AMAZONIENNE LA PLUS SPECTACULAIRE DU PÉROU

Faune de la Jungle Amazonienne de Manu .C’est aussi une excellente destination où vous pourrez apprécier les différentes espèces sauvages qu’elle abrite en raison de sa grande diversité géographique. Grâce au fait qu’une grande partie de l’Amazonie appartient au territoire péruvien, elle est considérée comme l’un des pays avec l’une des plus grandes biodiversités. Mais sans sa région amazonienne, le Pérou aurait encore un grand nombre de spécimens à apprécier.

La plus grande forêt tropicale du monde, le parc national de Manu possède une biodiversité incroyable comme nulle part ailleurs. plein d’endroits passionnants à explorer, ses écosystèmes uniques se combinent pour offrir un voyage inoubliable, et le fort désir de visiter encore et encore la faune du Pérou. La forêt amazonienne est de loin la zone la plus riche en biodiversité de la planète.

Les animaux de la forêt amazonienne définissent la courbe de la mode en Amérique du Sud. Certains se fondent dans leur environnement, tandis que d’autres affichent un palais extrêmement éclectique de couleurs vives, de taches et de motifs. Des gens du monde entier se rendent en Amazonie avec leurs appareils photo à long objectif et leurs jumelles pour voir ces créatures uniques.

MAMMIFÈRES DE LA FORÊT AMAZONIENNE

Dans la région amazonienne du Pérou, quelque 170 espèces de mammifères ont été enregistrées, dont la plupart vivent dans le parc national de Manu. Certains des animaux les plus incroyables de l’Amazonie sont les félins, les singes et les créatures des rivières.

FAUNE DE LA JUNGLE AMAZONIENNE DE MANU

MEILLEURE FAUNE DE LA FORÊT TROPICALE AMAZONIENNE AU PÉROU

JAGUAR (OTORONGE)

JAGUAR (OTORONGE)

Ce beau gros chat est le plus grand félin du pays, dépassant en taille les Puma, Ocelot et Jaguarondi, des animaux indigènes du Pérou que l’on peut également voir dans le même habitat. Les jaguars sont les prédateurs au sommet de leur environnement, tuant leur proie avec une morsure puissante qui est assez forte pour pénétrer le crâne et percer le cerveau. Leurs mâchoires ont le double de la force mordante de celles d’un lion.

Les taches d’un Jaguar sont connues sous le nom de rosettes, car elles ressemblent à des roses ouvertes. Ils diffèrent d’un léopard parce que leurs rosettes ont des taches à l’intérieur, contrairement à un léopard. Les jaguars se trouvent dans le parc national de Manu, mais ils sont probablement plus faciles à repérer le long des berges lorsqu’ils descendent pour boire un verre. Parfois, on peut aussi les voir se prélasser dans les arbres au-dessus de l’eau.

Ce sont des animaux solitaires, cependant, et très timides envers les humains, et leur audition est exceptionnelle afin qu’ils puissent éviter tout contact s’ils vous entendent venir. Les territoires des mâles peuvent s’étendre jusqu’à 90 kilomètres carrés, vous avez donc besoin d’une dose de chance et de patience pour rester tranquillement dans les zones où les guides locaux ont identifié les lieux de prédilection afin de voir l’un de ces exemples impressionnants de la faune péruvienne.

Les meilleurs mois pour apercevoir des jaguars sont mai, juin et juillet.

LOUTRE DE RIVIÈRE GÉANTE

LOUTRE DE RIVIÈRE GÉANTE

Avec leur taille et leur vitesse dans l’eau, les loutres de rivière géantes ont peu de prédateurs. Les jaguars sont vraiment les seuls animaux indigènes du Pérou que ces mammifères d’eau douce de 1,8 m de long doivent craindre, bien qu’un grand caïman ou Anaconda puisse poser un défi.

Ce sont principalement des mangeurs de poisson, bien qu’ils mangent également des crabes et des serpents d’eau, consommant environ 3 à 4 kg de nourriture par jour. Ils ont une excellente vue pour une chasse efficace, c’est pourquoi les habitants les appellent les « loups de la rivière« . Pour élever leurs petits, ils creusent des tanières souterraines dans les berges des cours d’eau à faible débit. Les jeunes naissent entièrement recouverts d’une fourrure hydrofuge qui s’étend même sur leur nez, et leurs narines et leurs oreilles se referment pendant qu’ils nagent.

Les marques blanches autour de la gorge d’une loutre géante sont uniques à chaque animal, de sorte que les individus peuvent être reconnus de leurs congénères.

CAIMAN À LUNETTES (CROCODILE NOIR)

CAIMAN À LUNETTES (CROCODILE NOIR)

Le nom de ce redoutable reptile vient de la crête osseuse devant ses yeux qui les rejoint pour lui donner une allure de porteur de lunettes. Ces chasseurs experts mangeront presque tout poissons, oiseaux, insectes, grenouilles, lézards, tortues et petits mammifères qui s’aventurent dans leur environnement fluvial ou lacustre. Les plus grands sont connus pour s’attaquer à une loutre de rivière géante.

Bien qu’il s’agisse principalement d’une espèce d’eau douce, le caïman à lunettes peut tolérer l’eau salée, tant qu’il se déplace lentement. Ils sont heureux à n’importe quelle profondeur où il y a suffisamment d’eau pour couvrir leur corps.

Le meilleur moment pour les voir est le matin ou en début d’après-midi lorsqu’ils ont tendance à se prélasser sur les berges. Lorsque le soleil chauffe, ils se vautreront dans des eaux plus profondes pour rester au frais.

TAPIR D'AMÉRIQUE DU SUD

TAPIR D'AMÉRIQUE DU SUD

Bien que son apparence générale et sa petite trompe puissent laisser croire que le tapir sud-américain est apparenté à un éléphant, voire à un cochon ou à un hippopotame, il s’apparente en réalité davantage à un rhinocéros.

Les tapirs sont entièrement végétariens et utilisent leurs dents acérées et leur museau sensible pour enlever les feuilles, l’écorce et les branches fines. Ils ne voient pas très bien, mais ils ont une excellente ouïe et un bon odorat, et s’ils ont peur, ils peuvent se déplacer à une vitesse étonnamment remarquable, compte tenu de leur taille et de leur forme. Ce sont également de très bons nageurs, ce qui les aide à s’échapper s’ils sont menacés par des prédateurs terrestres de la faune péruvienne.

Les tapirs complètent leur alimentation avec des minéraux obtenus en léchant de l’argile et ils peuvent donc parfois être vus sur les mêmes berges d’argile que les populations de perroquets d’Amazonie.

TORTUES TARICAYA

TORTUES TARICAYA

Les tortues Taricaya peuvent être reconnues par une carapace ovale noire ou brune avec des carènes basses sur les deuxième et troisième écailles. On les trouve dans la jungle, plus précisément dans les affluents et les grands lacs du bassin amazonien en Amérique du Sud. Leur durée de vie moyenne est de 60 à 70 ans et ils peuvent mesurer jusqu’à 45 cm de long et peser jusqu’à 8 kg.

SINGE HURLEUR ROUGE

SINGE HURLEUR ROUGE

Les singes hurleurs rouges peuvent être entendus par la plupart des voyageurs visitant le parc national de Manu. Leurs rugissements forts peuvent être entendus jusqu’à 3 miles (5 kilomètres). Il y a environ 50% de chances de voir ces singes lors de nos Manu Jungle Tours, avec une plus grande chance plus vous vous enfoncez dans la jungle. Gardez les yeux sur la canopée !

CAPYBARA

CAPYBARA

Son nom scientifique signifie littéralement « cochon d’eau« , puisque cet animal (qui n’a aucun rapport avec les porcs) est essentiellement un rongeur.

Bien que cela puisse paraître incroyable, ces animaux sont de proches parents des ¡Rats!, les ¡cobayes! et les lapins ! De cette façon? Eh bien, comme ils sont : les rongeurs. Il y a plus de trente millions d’années ! Leurs ancêtres proliféraient déjà dans cette partie du continent. Certains étaient beaucoup plus grands, énormes.

Il a la taille d’un chien moyen. Il a des poils et des pattes de sanglier avec des membranes de nage interdigitées. Il a un museau de bélier et se nourrit d’herbes. Ce sont les rongeurs les plus intelligents. Devant le danger, ils beuglent (c’est un cri puissant et rauque). Ils fuient de façon organisée : les « dames » en tête, les mâles à l’arrière et les jeunes protégés au milieu du groupe.

Ils marchent en file indienne, en troupeaux d’une trentaine d’individus maximum (qui augmentent du fait des naissances ou diminuent du fait des décès). Ces troupeaux conservent leur composition pendant des années. Ce sont des groupes fermés. Les meneurs reproduisent des mâles adultes. Ils n’ont pas de « patience » avec les « intrus » et s’ils doivent se battre, ils le font avec des morsures. Ils n’aiment pas se mélanger avec d’autres espèces sur leur territoire.

Ils empruntent encore et encore les mêmes chemins, marchant en « file indienne ». Ce passage continu le long des mêmes chemins donne naissance à des fossés caractéristiques. Lorsqu’il s’agit d’aller aux « toilettes », ils sont extrêmement méthodiques : ils ont tendance à le faire, en général, plus ou moins aux mêmes endroits et aux mêmes heures. Sur les berges, ils déposent des tas d’excréments. Ils peuvent peser jusqu’à 65 kg.
C’est un animal aux habitudes diurnes, mais soumis à la chasse des indigènes et des colons (sa viande est très appréciée) il peut adopter des habitudes nocturnes.

SINGE-ÉCUREUIL À TÊTE NOIRE

SINGE-ÉCUREUIL À TÊTE NOIRE

Le singe écureuil à tête noire se trouve dans le parc national de Manu. Ils vivent en groupes dominés par les femmes avec environ 40 à 75 singes. Contrairement à de nombreux autres singes qui utilisent leur queue pour grimper, ces singes écureuils utilisent généralement leur queue pour l’équilibre.

LES PARESSEUX DES AMAZONES

LES PARESSEUX DES AMAZONES

Les paresseux sont connus localement sous le nom de Perezosos, ce qui signifie « paresseux » en espagnol. Les paresseux à deux doigts et à trois doigts vivent dans le parc national de Manu. Parmi les animaux les moins actifs, les paresseux dorment de 15 à 18 heures par jour ! Certains restent même dans le même arbre toute leur vie.

Leurs énormes griffes crochues et leurs longs bras leur permettent de passer la plupart de leur temps suspendus aux branches des arbres. Éveillés ou endormis, ils ne perdront pas leur emprise. En fait, des chercheurs ont récemment découvert que même après la mort, ils conservent leur emprise ! Après leur mort, les paresseux peuvent parfois être retrouvés suspendus à des branches d’arbres là où ils se trouvaient lorsqu’ils étaient vivants.

Être paresseux et passer tout son temps dans un arbre ne conduit pas exactement au pelage le plus propre. Si vous vous demandez pourquoi ces mammifères gris et bruns ont parfois une teinte verdâtre, c’est parce que leur pelage sert à temps partiel d’habitat à des colonies d’algues symbiotiques ! Leur corps a une rainure profonde pour loger les algues, dont la couleur est destinée à aider les animaux à se camoufler avec leur environnement pendant la saison des pluies de l’Amazonie.

FOURRILIER À COLLIER

FOURRILIER À COLLIER

Les fourmiliers sont des animaux édentés, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de dents. Mais leurs longues langues sont plus que suffisantes pour laper les 35 000 fourmis et termites qu’ils avalent en entier chaque jour. En tant que plus grande des quatre espèces de fourmiliers, le fourmilier géant peut atteindre huit pieds de long du bout de son museau à l’extrémité de sa queue. Il est recouvert d’une fourrure brun grisâtre avec des pattes avant blanches, des rayures noires allant de sa poitrine à son dos et une queue touffue.

Les fourmiliers géants peuvent atteindre jusqu’à 2 m de long et peser jusqu’à 55 kg – sur ses pattes arrière, les fourmiliers géants sont plus grands qu’un homme adulte. Le fourmilier géant utilise ses griffes acérées pour déchirer une ouverture dans une fourmilière et mettre son long museau, sa salive collante et sa langue efficace au travail. Mais il doit manger rapidement, agitant sa langue jusqu’à 150 fois par minute. Les fourmis se défendent avec des piqûres douloureuses, de sorte qu’un fourmilier peut ne passer qu’une minute à se régaler sur chaque monticule. Les fourmiliers géants ne détruisent jamais un nid, préférant revenir et se nourrir à nouveau à l’avenir.

Ces animaux trouvent leur proie non pas par la vue – la leur est pauvre – mais par leur odorat, qui est 40 fois plus puissant que celui d’un humain. Les fourmiliers géants sont généralement des animaux solitaires. Les femelles ont un seul petit une fois par an, que l’on peut parfois voir chevaucher sur le dos de sa mère. Les chiots quittent leur mère après deux ans, lorsqu’ils sont considérés comme adultes.

Les fourmiliers ne sont pas agressifs, mais ils peuvent être féroces. Un fourmilier acculé se dressera sur ses pattes arrière, utilisera sa queue pour l’équilibre, et se déchaînera avec des griffes dangereuses. Les griffes du fourmilier géant mesurent environ quatre pouces de long et l’animal peut même combattre un puma ou un jaguar.

TAMARIN EMPEREUR BARBU

TAMARIN EMPEREUR BARBU

Avec une gracieuse moustache blanche ressemblant à l’empereur allemand Guillaume II, le tamarin empereur appartient à une espèce de petits singes et se trouve principalement dans les forêts d’Amérique du Sud. Son nom a été mentionné pour la première fois en plaisantant avant d’être incorporé en relation avec le mammifère. Il est fortement identifié par sa petite taille et sa longue queue fine, et sa coloration grise est accentuée par des morceaux de rouge et d’orange sur le dos et la poitrine.

Le tamarin empereur est diurne, ce qui signifie qu’il est plus actif pendant la journée et dort toute la nuit. Cette créature est connue pour être omnivore, son régime alimentaire étant principalement composé de fruits, de sève d’arbre, d’insectes, de petits reptiles, d’œufs et de nectar.

On sait qu’il existe en groupes de 4 à 20. Chaque groupe a une femme âgée comme chef, et chacun a son territoire marqué. Ces animaux utilisent des sifflements ainsi que des gazouillis pour communiquer.

Les tamarins empereurs sont connus pour être des créatures très sociables et vivent avec le reste de leurs troupes dans un territoire délimité. Une troupe ou un groupe peut compter entre 4 et 20 tamarins. Ces groupes sont généralement dirigés par les membres féminins les plus âgés et ont également des membres majoritairement masculins. Il a également été observé que ces minuscules espèces sont très aimantes et affectueuses envers les humains avec lesquels elles entrent en contact. Ils entretiennent des relations étroites avec tous les membres de leur groupe et coopèrent cordialement. Ils sont également connus pour dormir, se nourrir, se rassembler et protéger ensemble leur territoire marqué.

Les tamarins empereurs sont omnivores, ce qui signifie qu’ils mangent à la fois des plantes et des animaux pour survivre. Les fruits, les œufs, le nectar et les insectes sont quelques-unes des choses qui composent principalement leur régime alimentaire et proviennent principalement des arbres dans lesquels ils résident.

TORTUE DE LA RIVIÈRE AMAZONE À POINTS JAUNE

TORTUE DE LA RIVIÈRE AMAZONE À POINTS JAUNE

La tortue à points jaunes a une carapace bombée et de couleur foncée. Ils ont des marques de tête jaune-orange. Il y a généralement un seul barbillon sur le menton. Ces tortues à cou latéral ne peuvent pas rentrer leur tête dans leur carapace. Les nouveau-nés ont des taches jaunes très évidentes sur la tête, qui rétrécissent à mesure qu’ils grandissent. Les mâles gardent une partie des taches jaunes; les femelles perdent complètement leurs taches.

La longueur moyenne des adultes est de 15 à 27 pouces (38 à 69 centimètres), les femelles dépassant les mâles. Les mâles adultes pèsent de 1 à 2 livres (0,5 à 1 kilogramme) et les femelles pèsent de 2,5 à 6,5 livres (1 à 3 kilogrammes).

Ces tortues passent du temps à se prélasser le long des berges et dans les eaux calmes des grands fleuves et ruisseaux. Ils évitent les eaux rapides. Ils sont omnivores, se nourrissant à la fois de végétation et de petits animaux. Ils sont également connus pour utiliser occasionnellement un mécanisme d’alimentation inertiel pour extraire les particules fines de la surface de l’eau. Les tortues sont diurnes, ce qui signifie qu’elles sont plus actives en milieu de matinée et d’après-midi.

OCELOT

OCELOT

Félin mythifié par les cultures préhispaniques telles que Paracas, Nazca, Inca, Ancón, Chancay et Tiahuanaco. C’est un félin de taille moyenne, avec des yeux énormes, des poils courts et doux jaune-brun avec des taches noires en rosette et des lignes longitudinales. Son cou a des bandes noires intenses. Il a de longues pattes, celles de devant sont plus larges que celles de derrière. Il est terrestre et solitaire, il est rare de le voir grimper aux arbres. Ses habitudes sont diurnes et nocturnes, étant plus actif la nuit. Il se nourrit de rongeurs, oiseaux, serpents, lézards et autres petits mammifères. Il laisse généralement des traces de ses griffes en aiguisant ses ongles sur l’écorce des arbres.

Depuis des temps immémoriaux, le tigrillo ou ocelot vit dans les forêts amazoniennes. Cette espèce a peut-être été domestiquée et considérée comme une divinité vivante. Actuellement, la pression sur son habitat et le trafic auquel il a été soumis l’ont mis en danger au Pérou, le considérant comme une espèce en état de vulnérabilité. Dans le monde entier, le tigrillo ou ocelot est inscrit dans le livre rouge des espèces menacées.

PÉCARI

PÉCARI

Le pécari (Pecari tajacu) est une espèce de mammifère artiodactyle de la famille des Tayassuidae. On le trouve dans l’Amazonie péruvienne. Il a une hauteur d’un demi-mètre, une longueur de 70 à 110 cm et une queue de 2 à 5 cm.

Il se caractérise par son pelage brun noirâtre et une tache blanche qui ressemble à un collier à la base du cou. Il présente sur le dos une cavité glandulaire de 12 à 1 cm d’où il sécrète une huile à l’odeur musquée. Il se nourrit de fruits, tubercules, graminées, invertébrés, petits vertébrés. Il habite les forêts xérophytes et désertiques, les prairies tropicales et subtropicales, les savanes, les garrigues, les savanes et prairies inondées, les forêts de feuillus tropicales et subtropicales, ainsi que d’autres habitats.

Ce sont des animaux diurnes qui vivent en groupes de 1 à 20 membres, mais en moyenne entre 6 à 9 membres généralement. Ils dorment la nuit dans des terriers ou souvent sous les racines des arbres. Bien qu’il ignore généralement la présence humaine, le pécari peut réagir s’il est menacé, en utilisant ses longs crocs qui s’aiguisent lorsqu’il ouvre et ferme la bouche.

L'AGOUTI (DASYPROCTA PUNCTATA)

L'AGOUTI (DASYPROCTA PUNCTATA)

C’est une espèce de rongeur hystricomorphe de la famille des Dasyproctidae que l’on trouve dans le parc national de Manu.

La longueur de son corps varie de 42 à 62 cm ; son poids de 2 à 3 Kg. Le pelage est brun rougeâtre, plus foncé dans les parties supérieures, avec une queue de 1 à 3 cm. Les pattes postérieures mesurent de 12 à 14 cm de long avec trois doigts. Sur la patte antérieure, il a 4 doigts et un vestige de pouce.

La couche supérieure est gris-noirâtre, plus longue sur le dos ; sur les parties inférieures, il est brun à jaune et blanc. Il est diurne, mais adopte un comportement nocturne s’il se sent menacé.

Il se nourrit principalement de fruits, bien qu’il consomme également des graines, quelques herbes et tubercules. L’habitude alimentaire de l’añuje est basée sur les fruits du palmier, les racines complétées par du manioc, du maïs, des citrouilles et du fourrage. Il enterre les graines sur son territoire et en période de pénurie alimentaire, il dépend de ces graines enfouies.

Un couple occupe une superficie de 2 à 3 hectares qu’il défend. Il utilise comme abri des terriers qu’il creuse dans le sol, ou entre les racines des arbres ou qu’il trouve entre les rochers.

CHIEN À OREILLES COURTES (ATELOCYNUS MICROTIS)

CHIEN À OREILLES COURTES (ATELOCYNUS MICROTIS)

Le chien à oreilles courtes peut être considéré comme l’un des carnivores les plus rares de toute l’Amazonie. Depuis que l’espèce a été décrite à la fin du 19ème siècle, presque rien n’a été publié sur l’écologie de l’espèce. Dans les années 1960, des biologistes collectant des mammifères en Amazonie péruvienne ont rapporté que l’espèce était relativement commune. À partir de 1970, l’espèce a pratiquement disparu de la région, probablement à cause d’une maladie, pour réapparaître plus tard. Depuis 2000, le premier auteur et d’autres biologistes ont étudié cinq individus différents à la station biologique de Cocha Cashu. En 2002, trois individus différents ont été observés dans la région d’Alto Purús.

Bien qu’il n’y ait pas encore suffisamment de données pour estimer la population, l’abondance de cette espèce semble être relativement élevée dans ces deux zones par rapport au reste de son aire de répartition géographique. Grâce à leurs traces, il a été possible d’identifier certains types d’habitats utilisés par l’espèce et d’estimer le nombre d’individus dans une certaine zone. Il a également été possible d’obtenir des données sur le régime alimentaire, les interactions avec d’autres espèces fauniques, les activités circadiennes et la période de reproduction.
Sur la base de l’analyse de 30 échantillons fécaux et de visualisations, il a été observé que les chiens se nourrissaient principalement de poisson, mais aussi de fruits, de petits mammifères, de crapauds et d’invertébrés. Sur un site, des chiens ont été observés utilisant les mêmes latrines que la loutre, Lontra longicaudis. Il a également été observé que l’espèce utilise des creux creusés par le majaz, Agouti paca, comme terriers.

SINGE ARAIGNÉE (ATELES CHAMEK)

SINGE ARAIGNÉE (ATELES CHAMEK)

Les singes araignées noirs à face noire sont diurnes et se trouvent généralement dans des groupes sociaux avec environ 5 à 25 animaux par kilomètre carré dans les zones chassées et jusqu’à 80 animaux par kilomètre carré dans les zones non chassées. Moins d’individus par kilomètre carré sont généralement présents lorsqu’il y a compétition avec d’autres espèces de primates. En plus de la concurrence avec d’autres espèces de primates en tant que facteur déterminant les densités de population, l’abondance de la nourriture tend à être le plus grand prédicteur de l’abondance des singes araignées noirs à face noire. Pour cette raison, les fêtes sociales sont généralement plus importantes pendant la saison des pluies que pendant la saison sèche. La taille moyenne d’un groupe social est d’environ 3 individus.

En règle générale, les interactions sociales entre les groupes ont tendance à être pacifiques, les hommes réglant les conflits territoriaux s’ils surviennent. La composition du parti est généralement stable avec des membres du parti capables de se reconnaître. L’appartenance à un parti social change lorsque les individus quittent ou rejoignent le groupe social. Le toilettage social se produit généralement entre les femelles et leur progéniture plutôt qu’entre les partenaires. Grâce à l’observation, les chercheurs ont découvert que les individus d’Ateles chamek passent environ 30 % de leur temps à se nourrir, 44 % à se reposer et 25 % à se déplacer.

Les informations spécifiques à l’espèce sur les modèles de communication d’Ateles chamek sont limitées, cependant, comme les autres singes araignées, les singes araignées noirs à face noire communiquent vocalement par des grognements, des hurlements ou des cris. De plus, les partenaires peuvent se reconnaître par l’odorat. Les singes-araignées secouent également les branches des arbres et se signalent en balançant leurs bras.

Les singes araignées noirs à face noire sont principalement des frugivores, passant beaucoup de temps à forger des fruits. Ils complètent leur régime alimentaire en période de faible disponibilité de fruits avec des fleurs, des insectes et des feuilles, et consomment occasionnellement des insectes tels que des chenilles.

LE SINGE LAINE DE HUMBOLDT-( LAGOTHRIX LAGOTRICHA)

LE SINGE LAINE DE HUMBOLDT-( LAGOTHRIX LAGOTRICHA)

Les singes laineux communs sont de grands animaux robustes et sont l’un des plus grands primates du Nouveau Monde en poids. Les mâles sont généralement plus lourds que les femelles et les canines mâles sont nettement plus grandes que celles des femelles. Le poil est dense, court, épais et principalement composé de sous-fourrure.

Chez les personnes plus âgées, il y a une frange de poils plus longs à l’arrière des bras et des jambes et sous le ventre. La couleur varie considérablement, les parties supérieures étant brun foncé, brun fumé pâle, gris foncé, gris pâle, brun-rouge ou olivâtre. Chez certains singes laineux communs, la couleur de la tête et des membres est nettement plus foncée que celle du dos, chez d’autres la couleur est uniforme.

Les groupes plus importants sont un ensemble d’unités familiales qui peuvent se nourrir et voyager ensemble ou voyager séparément, ne se réunissant que pour dormir la nuit. Les mâles menacent les autres mâles en secouant les branches, en déféquant et en aboyant bruyamment. Les singes laineux communs se toilettent souvent, les mâles adultes reçoivent le plus de toilettage. Les femelles adultes sont généralement soignées par leurs filles juvéniles. Les juvéniles en groupe jouent les uns avec les autres vers midi et ils semblent avoir leurs propres jeux. La communication peut se faire par vocalisation, expression faciale ou autres comportements visuels. Les singes laineux communs peuvent montrer des changements subtils d’humeur et d’intention en utilisant une variété d’expressions faciales.

Leurs cris sont souvent forts et peuvent être comme des aboiements ou des cris. Ces appels sont souvent musicaux et peuvent servir à alarmer le reste de la troupe. Dans leur habitat naturel et en captivité, des singes laineux communs ont été observés se frottant la poitrine. Il a surtout été observé chez les mâles dominants lors d’un déplacement vers un nouveau territoire. Après avoir reniflé le sol et léché le nouvel emplacement, la poitrine est plaquée contre le sol au niveau des mamelons. Ce comportement est effectué plusieurs fois et le nez est appliqué à l’endroit marqué à chaque fois.

La consommation de matériel feuillu représente probablement moins de 20 % de leur alimentation. Une grande partie de leur temps d’alimentation est consacrée à manger des fruits mûrs. Les graines sont plus importantes au début de la saison des pluies lorsque les fruits mûrs ne sont pas facilement disponibles. Au cours du mois de juillet au Brésil amazonien, les insectes constituent une part importante de l’alimentation. En captivité, on a observé que des singes laineux communs femelles se nourrissaient de moineaux et partageaient certaines des proies. Les animaux de rang supérieur dans une troupe prennent souvent la nourriture d’un animal de rang inférieur.

SINGE DE NUIT À TÊTE NOIRE (AOTUS NIGRICEPS)

SINGE DE NUIT À TÊTE NOIRE (AOTUS NIGRICEPS)

Les singes nocturnes à tête noire se trouvent généralement dans les zones forestières tropicales des plaines et des collines. On les trouve généralement dans les niveaux supérieurs de la canopée de la forêt. Ils choisissent des sites de couchage exclusifs dans le creux des branches, en particulier dans les arbres du genre Miconia. Ces arbres ont de grandes feuilles et une canopée relativement épaisse.

Les singes nocturnes à tête noire sont de petits primates de la même taille qu’un petit écureuil. Bien qu’il existe peu de données concernant spécifiquement la masse d’A. nigriceps, les espèces d’Aotus, mâles et femelles, pèsent en moyenne 750 g à l’âge adulte, atteignant cette taille à l’âge de 14 mois. Leurs manteaux sont courts et épais. L’adulte A. nigriceps a un pelage agouti gris-noir foncé sur le haut du dos et les membres antérieurs et un pelage orange-havane sur le bas du dos, les pattes arrière extérieures et sur la queue.

Ils ont trois bandes noires bien visibles qui convergent presque sur le front. Deux de ces bandes suivent les côtés du visage jusqu’au maxillaire, la bande centrale s’étend jusqu’à l’arête du nez. Ils ont des taches blanches sur chaque œil, sur les joues et sous la bouche. Ils ont également un pelage orange vif sur les côtés du cou et sur le ventrum, s’étendant du bas du cou, de la poitrine et de l’estomac jusqu’aux bras, aux jambes et à la queue ventrale. Les nourrissons et les sous-adultes ont la même coloration de base.

Les espèces d’Aotus ont des yeux bruns disproportionnellement grands, conformément à leurs habitudes nocturnes. Il leur manque un tapetem lucidem. Les singes de nuit ont de petites oreilles externes qui sont cachées par leur fourrure. Leurs doigts sont longs et fins, avec des ongles droits et de larges coussinets du bout des doigts.

Les singes nocturnes à tête noire sont des quadripèdes arboricoles. Ils sont principalement nocturnes, mais ont parfois été observés pendant la journée. Les singes nocturnes à tête noire vivent en petits groupes familiaux, y compris leur progéniture jeune et sous-adulte. Les individus d’Aotus nigriceps sont très territoriaux et défendent leur gamme avec des vocalisations et des agressions sexuellement spécifiques. Les mâles attaquent généralement d’autres mâles et les femelles attaquent généralement d’autres femelles. Les confrontations durent de 5 à 30 minutes et se terminent au départ d’un des groupes. L’agression est aussi le moyen de déplacement du partenaire. Un homme ou une femme entrera dans un territoire et se battra avec la femme ou l’homme résident.

Les singes nocturnes à tête noire sont principalement frugivores, préférant les fruits mûrs de Ficus. Ils se nourrissent également de manière opportuniste de feuilles et de fleurs ainsi que de papillons de nuit, de coléoptères et d’araignées.

MARMOSET DE GOELDI (CALLIMICO GOELDII)

MARMOSET DE GOELDI (CALLIMICO GOELDII)

Callimico goeldii reste généralement à moins de 5 mètres du sol de la forêt et se déplace vers des altitudes plus élevées afin d’obtenir des fruits. Ils dorment rapprochés « dans un sous-bois dense ou dans un arbre creux« . Ils se reposent également en groupe dense environ 3 fois par jour à une altitude inférieure à 2 mètres dans des « broussailles denses ou sur des troncs inclinés d’arbres tombés ». Les périodes de repos durent en moyenne 30 à 90 minutes, pendant lesquelles les singes de Goeldi peuvent bronzer ou se toiletter.

Callimico goeldii présente une communication sociale étendue à travers les vocalisations, l’odeur, le visage et le langage corporel. Les vocalisations comprennent des cris à longue distance efficaces à plus de 100 mètres et des sons ultrasonores. Les glandes olfactives sur l’estomac sont utilisées lorsqu’ils « étirent leurs membres, cambrent leur dos et poussent la queue enroulée sous leur corps, la déplaçant d’avant en arrière sur la surface ventrale, qui est ainsi humidifiée d’urine et d’odeurs.

Le régime alimentaire de Callimico goeldii se compose principalement de fruits, d’insectes et de petits vertébrés. Un groupe de singes de Goeldi voyagera et se nourrira dans les arbres fruitiers. La concurrence pour les fruits ne semble pas être un problème. Ils chassent individuellement, sautant au sol pour obtenir de petits vertébrés.

SAKI MOINE GRIS (PITHECIA IRRORATA)

SAKI MOINE GRIS (PITHECIA IRRORATA)

Les sakis à tête chauve de Gray sont des singes de taille moyenne avec une présence mémorable grâce à leur pelage distinctif. Les cheveux longs et denses donnent un aspect hirsute et non tondu. Bien que leur couleur se lise comme du gris « grisonnant », leurs cheveux sont en fait noirs avec de longues bandes de blanc. Il y a des cheveux blancs au-dessus de leurs yeux brun foncé et des poils clairs forment une «frange» distinctive au-dessus des yeux. Leurs visages ne sont pas pigmentés – de couleur grise / rose – et s’assombrissent avec l’âge. Comme leur nom l’indique, ils ont moins de poils sur le visage que la plupart des autres espèces de saki.

Leurs mains et leurs pieds sont couverts de poils blancs, bien que leurs avant-bras aient tendance à être bruns et que les mâles adultes aient une collerette orange distinctive. Leurs queues sont épaisses et poilues. Ces queues ne sont pas préhensiles, ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas être utilisées pour saisir des branches comme les queues de singes araignées ou de capucins.

La coloration peut varier selon la région géographique, les femelles de la région d’Acre apparaissant souvent de couleur plus claire que les femelles ailleurs.

Les sakis sont des frugivores ; leur régime alimentaire se compose généralement de plus de 90% de fruits, bien qu’ils mangent également des feuilles, des fleurs et des insectes. Les sakis chauves de Gray présentent une forme spécialisée de frugivore, car ils se nourrissent principalement (plus de 80% du temps) de graines de fruits non mûrs. Étant donné que les fruits non mûrs sont plus disponibles que les fruits mûrs tout au long de l’année, cela leur permet de maintenir leur alimentation même lorsque la disponibilité des fruits mûrs est faible et évite également la concurrence avec d’autres animaux frugivores. Leurs dents solides les aident à pénétrer dans les fruits non mûrs et leur régime alimentaire comprend plus de 200 espèces végétales différentes.

Les singes saki à tête chauve de Gray sont des primates arboricoles et diurnes; ils dorment haut dans les arbres la nuit et sont actifs pendant la journée. Ils passent tout leur temps dans les arbres et ne s’aventurent pas sur le sol de la forêt. Ces sakis passent environ 50% de leur temps à chercher de la nourriture, le reste de la journée étant consacré au repos, au déplacement ou à des activités sociales, telles que le toilettage et le jeu.

Bien qu’ils aient tendance à ignorer les espèces de primates plus petites avec lesquelles ils partagent leur habitat, ils feront tout leur possible pour éviter les espèces de primates plus grandes ou plus agressives, telles que les singes araignées ou les capucins.

VISITES ASSOCIÉES

CHEMIN INCA AU MACHU PICCHU & TAMBOPATA JUNGLE 12 JOURS
BEST SELLER

CHEMIN INCA AU MACHU PICCHU & TAMBOPATA JUNGLE 12 JOURS

De $ 4500 USD

Plongez au cœur de la culture et des paysages du Pérou avec cette aventure au Machu Picchu, en Amazonie et plus encore. Partez à la recherche d'animaux sauvages le long des sentiers de la jungle et des rivières de la forêt tropicale depuis un lodge confortable, puis dirigez-vous vers les Andes jusqu'à Cusco, la capitale de l'empire Inca.

food https://andeangreattreks.com/fr
Culture & Aventure
icon bote
DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 4 JOURS
BEST SELLER

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 4 JOURS

De $ 380 US $ 345 USD

Le parc national de Manu est un excellent moyen de découvrir une faune amazonienne intense. La plus grande jungle tropicale des Amériques, sa richesse naturelle incomparable, abrite la plus grande quantité de flore et de faune du monde.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature 23 Commentaires
icon bote
DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 6 JOURS

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 6 JOURS

De $ 1350 US $ 1250 USD

Découvrez la majestueuse forêt amazonienne du parc national de Manu. Cette zone protégée se trouve au Pérou, c'est l'un des plus grands écosystèmes de la planète, en raison de sa grande diversité d'oiseaux, d'insectes, de plantes et de mammifères.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature
icon bote
DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DU MANU EN 3 JOURS
BEST SELLER

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DU MANU EN 3 JOURS

De $ 360 US $ 320 USD

Le parc national de Manu est situé dans la jungle amazonienne du Pérou. Cette attraction est l'un des rares endroits sur la planète qui conserve encore sa grande biodiversité d'oiseaux, de mammifères, de reptiles et de nombreuses plantes médicinales.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature 12 Commentaires
icon bote
JUNGLE AMAZONIENNE DU MANU AU PÉROU 5 JOURS

JUNGLE AMAZONIENNE DU MANU AU PÉROU 5 JOURS

De $ 720 US $ 680 USD

Explorez le parc national de Manu pendant 5 jours, le mystère de l'amazone et vivez une aventure fascinante dans le vaste parc national amazonien de Manu, est l'un des meilleurs endroits en Amérique du Sud pour voir une variété étonnante de faune tropicale.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature
icon bote
LUXE CHEMIN INCA & AMAZON AVENTURE 12 JOURS

LUXE CHEMIN INCA & AMAZON AVENTURE 12 JOURS

De $ 7900 US $ 7800 USD

Votre voyage de luxe au Pérou comprend une sélection de paysages andins et amazoniens. Nous vous aiderons à découvrir ce pays accueillant et varié, en planifiant chaque étape de votre voyage, avec les meilleurs services. Avec l'aide de guides experts incroyables, vous pouvez profiter de tout ce que le Pérou a à offrir, chaque détail est soigné.

food https://andeangreattreks.com/fr
Culture & Aventure
icon bote
PÉROU DE LUXE, LIMA, CUSCO, TAMBOPATA, MACHU PICCHU 9 JOURS

PÉROU DE LUXE, LIMA, CUSCO, TAMBOPATA, MACHU PICCHU 9 JOURS

De $ 3920 US $ 3820 USD

Le Pérou est un pays aux cultures différentes et aux paysages magnifiques. Il a l'une des meilleures gastronomies au monde. Ce circuit est conçu pour les voyageurs à la recherche de moments uniques et spéciaux pendant leurs vacances et pour les familles qui souhaitent éviter les foules. Vous visiterez l'ancienne ville de Lima, la forêt amazonienne, la magnifique vallée sacrée des Incas, la merveille du Machu Picchu.

food https://andeangreattreks.com/fr
Culture & Aventure
icon bote
TOURS AU FORÊT AMAZONIENNE DU PÉROU 8 JOURS

TOURS AU FORÊT AMAZONIENNE DU PÉROU 8 JOURS

De $ 1750 US $ 1690 USD

Le circuit Manu Jungle se rend dans l'une des plus grandes réserves de biosphère de la vie au monde. Vous profiterez de la faune, des villages traditionnels, avec les meilleurs guides spécialisés.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature
icon bote

ARTICLES IMPORTANTS

Ce que nos clients disent de nous

VOIR PLUS D'AVIS
error: Content is protected !!