PERU TOUR OPERATOR

Nous explorons Amazonas Tours et Andean Treks depuis 2007
Safe Travels Tour au Forêt Amazonienne du Manu 8 Jours Secure Payment Tour au Forêt Amazonienne du Manu 8 Jours

Tour au Forêt Amazonienne du Manu 8 Jours

MAR 2022 - DEC 2023 Prix à partir de $ 1690 USD pp $ 1750 USD
Type de voyage wildlifeFaune & Nature
Niveau de difficulté Agréablement/Modérément
Taille de groupe 2-8 Personnes
RÉSERVEZ MAINTENANT Ou appeler +51 981488207 Appelez-nous +51 981488207
Safe Travels Tour au Forêt Amazonienne du Manu 8 Jours Secure Payment Tour au Forêt Amazonienne du Manu 8 Jours Andean Great Treks Since 2007:
VOYAGES AUTHENTIQUES AU PÉROU
Découvrez l'Amazonie: Parc National du Manu au Pérou
manu biosphere reserve 8 days by andean great treks

Aperçu du voyage

Le Parc National de Manu  est l’un des plus grands parcs d’Amérique du Sud. Il est situé entre les départements de Cusco et Madre de Dios. La jungle de Manu protège plus de 2 millions d’hectares (4,5 millions d’acres). La flore et la faune de cette partie du pays sont extrêmement variées et environ 800 espèces d’oiseaux ont été recensées, ainsi que plus de 200 mammifères et 100 espèces de plantes uniques.

Par conséquent, certaines personnes considèrent que le meilleur moment pour visiter est pendant la saison sèche, entre juin et octobre. Une visite dans l’aire protégée du parc Manu nécessite du temps, des ressources et une volonté de faire face à des conditions de voyage difficiles dans certains cas.

Le parc Manu contient également 10 % des espèces de plantes vasculaires du monde, dont plusieurs espèces de figues et de palmiers, ainsi que d’innombrables espèces de plantes médicinales que les scientifiques sont en train de cataloguer. Un seul hectare de forêt à Manu peut avoir jusqu’à 220 espèces d’arbres, tandis qu’un hectare de forêt tempérée en Europe ou en Amérique du Nord peut n’avoir que 20 espèces d’arbres. Cela en fait l’un des parcs les plus diversifiés sur le plan biologique de la planète.

INCLUS

INCLUS :

  • Transport privé (bus et bateau)
  • Tout l’équipement nécessaire (chaise, moustiquaires, tables, matelas, bottes en caoutchouc, poncho de pluie)
  • Nous vous prêtons un sac de sport pour vos effets personnels en tournée
  • Guide local bilingue professionnel (bien équipé en matériel de guidage)
  • Eau minérale
  • Premiers secours, y compris Antivenimeux pour les morsures de serpent
  • Repas (07 petit-déjeuner, 07 déjeuner, 07 dîner) ; inclus végétarien, végétalien
  • Collations quotidiennes en milieu de matinée (biscuits, bonbons, fruits frais, jus)
  • Cuisinier professionnel
  • Entrée au Coq du Rocher (Lek)
  • Nuit dans les lodges amazoniens locaux, 07 nuits
  • Entrée aux sources chaudes
  • Entrée à Macaw Clay Lick
  • Entrée de Camouflage House (Mammals Clay Lick)
  • Frais d’entrée au parc national de Man

PAS INCLUS:

  • Jumelles, Boissons alcoolisées, dépenses personnelles
  • Pourboires pour les guides et autres membres du personnel.
  • Assurance voyage et objets de nature personnelle – blanchisserie et appels téléphoniques, taxis personnels, souvenirs, etc.
  • Petit-déjeuner du premier jour
  • Eau minérale du premier jour

Points saillants du voyage

  • Rencontres avec les différentes espèces d’animaux amazoniens, tels que capybaras, alligators, tortues, macareux, grenouilles venimeuses, dauphins d’eau douce, loutres, singes, aras, coati, tapir, paresseux, toucans, perroquets, singes capucins, jaguar.
  • Passez la journée entouré de verdure, où vous cherchez à apprécier ce vert naturel éclatant. C’est peut-être le meilleur remède pour guérir même l’esprit le plus stressé.
  • Les délicieux plats de la région. Fabriqué avec des bananes telles que du tacacho et des juanes mûrs ou riches à base de riz, de poulet et d’œufs, bouillis enveloppés dans des feuilles de bijao, un délice.
  • Probablement la raison la plus importante, la chaleur de ses habitants, gentils, affectueux, vous recevant toujours avec le sourire et prêts à en prendre un autre avec leurs événements
  • Déconnectez-vous de tout, littéralement. Vous avez la possibilité de séjourner dans des Lodges au cœur de la jungle où l’expérience est complète. La nuit, soyez sans électricité, ne vivez qu’avec la lumière de la lune et des lucioles, changeant le bruit de la circulation par le chant des animaux cachés la nuit.
  • Les multiples espèces de fleurs exotiques qui apparaissent dans la végétation, parmi lesquelles se distinguent les orchidées sophistiquées.
  • Les étonnants lacs miroirs, qui reflètent les plus belles couleurs de l’abondante végétation amazonienne.
  • Promenez-vous parmi des centaines d’arbres qui vous impressionneront par leur hauteur et vous offriront l’ombre parfaite pour l’intense chaleur amazonienne.

Activités

Ce voyage est considéré comme facile. Les participants devraient profiter de courtes promenades sur des sentiers pleins d’humidité, de boue et de chaleur, dans les jungles sauvages d’Amérique du Sud. Dans de nombreux circuits que nos guides vous emmèneront à proximité du lodge, il y aura des jours où nous devrons faire nos promenades avec un peu de pluie. Les conditions météorologiques et les endroits éloignés sont un stress physique combiné qui peut rendre cette activité un peu plus difficile qu’elle ne le serait normalement.
Préparez-vous à affronter de grandes rivières, à bord de petits bateaux à moteur, et à déguster une cuisine unique de la région. Habituellement, vous n’avez pas besoin d’être un touriste expérimenté en randonnée, car l’attraction se trouve à environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le terrain n’est pas très escarpé. La probabilité de voir la faune est très variée, car il y a des jours où nous aurons plus de chances que d’autres ; N’oubliez pas que cette visite se déroule dans un endroit sauvage où les animaux ne sont pas au même endroit. La meilleure recommandation est d’avoir beaucoup de patience et de travail d’équipe avec le guide de l’itinéraire.

Hébergement

Amazon Lodge confortable, 7 nuits

Lors de cette visite, vous passerez la nuit dans des lodges rustiques, dans la jungle, où vous vivrez une expérience unique avec la nature et ressentirez le véritable esprit de la forêt amazonienne. Nos lodges disposent de lits confortables et de moustiquaires. Et salles de bains avec douches. Pendant la visite, l’accès à l’électricité est restreint, uniquement pour les équipements de communication. Nous vous recommandons d’apporter un panneau solaire, pour votre propre usage.

Programme Détaillé

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 3300 m
Distance de Randonnée 20 km
Temps de marche approximatif 10 hrs

En quittant Cusco tôt le matin, nous commençons un voyage de 8 heures au-dessus des Andes en bus, en nous arrêtant pour le petit-déjeuner dans le magnifique village colonial de Paucartambo. En continuant, nous montons jusqu’au point culminant de la biosphère de Manu à environ 4000m avant de redescendre dans la forêt de nuages. Dans ce cadre verdoyant et humide, nous faisons notre première longue marche. Il existe de nombreuses espèces d’oiseaux parmi lesquelles le magnifique tangara de paradis, l’oiseau parapluie et le quetzal à tête dorée. Parmi ses papillons se trouvent des jaunes nuageux et divers skippers. La forêt nuageuse compte trois espèces de singes : le singe laineux et les deux singes capucins de Manu. Il existe de nombreuses autres espèces de mammifères, mais elles sont plus difficiles à voir. Nous terminons notre promenade au pied de l’étrange coq du rocher, pour regarder la «performance» dansante et chantée des mâles juste sous nos yeux. Nous passons la nuit dans le lodge rustique Posada San Pedro (environ 1600m).

  • Hébergement :El Paraiso Eco Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Ninamarca, site archéologique
  • Parc National du Manu – Paucartambo, ville coloniale
  • Parc National du Manu  – Acjanacu, arrêt photo au point de vue
  • Parc National du Manu  – Acjanacu, arrêt photo au point de vue
  • Parc National du Manu  – Forêt nuageuse de San Pedro (coq de roche, singes, oiseaux andins, orchiqs) Arrêt photo au point de vue
  • Repas inclus : Déjeuner, Dîner

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 500 m
Distance de Randonnée 15 km
Temps de marche approximatif 6 hrs

Au lever du jour, nous continuons en bus jusqu’à la forêt tropicale humide de plaine, en nous arrêtant en chemin pour visiter une plantation de coca. En arrivant au petit village d’Atalaya à 650m, nous changeons en canoë motorisé pour naviguer environ 40 minutes sur la rapide rivière Alto Madre de Dios. Ensuite, nous faisons une promenade de 30 minutes jusqu’à l’un des lacs avec vue sur la rivière Alto Madre de Dios. Vous pouvez faire le tour de ce petit lac sur des radeaux de balsa traditionnels et de là admirer l’énorme variété d’oiseaux aquatiques de la forêt tropicale, tels que le canard de Moscou, le cormoran néotrope, l’anhinga, les hérons à cou blanc et à calotte et le hoatzin d’aspect préhistorique. Habituellement, l’eau est suffisamment propre pour pouvoir voir de nombreux poissons tropicaux que nous connaissons peut-être dans les aquariums de la maison. Il est courant de voir des singes écureuils ou autres, dans les arbres alentour. En fin d’après-midi, nous continuons à descendre la rivière jusqu’au lodge , juste au pied de la chaîne de montagnes Pantiacolla. La forêt d’Amazon Eco Lodge est une forêt tropicale très spéciale : c’est là que les Andes et la forêt tropicale humide des basses terres de l’Amazonie se rencontrent et vous offre l’occasion de voir une bonne sélection d’oiseaux et de plantes des deux zones ainsi que des espèces endémiques à la zone. Votre première promenade sera de nuit, en explorant la forêt aux flambeaux à la recherche d’insectes, de lézards, de serpents et du seul singe de nuit nocturne, ou ‘douricouli’, sur Terre. Nous passons la nuit à Amazon Eco Lodge.

  • Hébergement : Amazon  Eco Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Port d’Atalaya, arrêt photo au point de vue
  • Parc National du Manu – Rivière Alto Madre de Dios, excursion en bateau, arrêts d’observation des oiseaux
  • Parc National du Manu – Exploration de la jungle de manu, apprentissage des plantes médicinales, observation des oiseaux et des mammifères de la jungle
  • Parc National du Manu – Lac Machuwasi, exploration de la jungle de manu, apprentissage des plantes médicinales, observation des oiseaux et des mammifères de la jungle
  • Repas inclus :petit-déjeuner, déjeuner, dîner

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 100 m
Distance de Randonnée 20 km
Temps de marche approximatif 10 hrs

Sur notre bateau, nous allons au perroquet à lécher d’argile, un mur d’argile de la rivière où différentes espèces de perroquets comme le perroquet à tête bleue, entre autres, se rendent chaque matin pour extraire et lécher des morceaux d’argile. À la fin de cette activité, nous nous arrêterons au Limonal, qui présentera les documents nécessaires au contrôle d’entrée dans la réserve. Continuez votre voyage par la rivière Manu en amont, en laissant toutes traces de civilisation vers le cœur de la réserve pendant environ 4 heures jusqu’à notre auberge qui dispose de services de toilettage partagés tels que douches et toilettes. C’est ici que nous passons les 2 nuits suivantes. Au cours de ce voyage, vous verrez d’innombrables espèces d’oiseaux, d’alligators, de tortues et de mammifères souvent bronzer sur les plages ou se nourrir dans les arbres environnants. Cette visite montre l’immensité de notre jungle. Après le déjeuner, nous avons passé notre temps à marcher et à visiter la Cocha Otorongo. où se trouve une tour d’observation stratégiquement située à 15 mètres d’où nous avons l’occasion d’apprécier le paysage de la forêt primaire environnante. Et c’est depuis cet endroit que l’on peut apercevoir quelques alligators et loutres géantes en famille ou en solitaire. Ensuite, la nuit, nous aurons des activités en soirée, partirons à la recherche d’insectes ou d’autres animaux sauvages dans cette jungle vierge.

  • Hébergement : Casa Matchiguenka Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Excursion en bateau à moteur sur la rivière Madre de Dios, faisant des arrêts pour observer les oiseaux, les alligators et les mammifères de la jungle de Manu.
  • Repas inclus : petit-déjeuner, déjeuner, dîner

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 100 m
Distance de Randonnée 20 km
Temps de marche approximatif 10 hrs

À l’aube, nous réveillerons probablement le singe hurleur en déclarant son territoire aux autres. Avant le petit-déjeuner, nous marcherons le matin car la température à ce moment-là fait qu’il est courant de trouver des animaux pour se nourrir. puis retour au camp où notre personnel vous attend pour vous offrir un petit-déjeuner rafraîchissant. Après une courte pause, nous explorerons quelques sentiers près de notre camp.

Dans l’après-midi, nous irons explorer un autre lagon et traverser une forêt primaire avec une plus grande diversité d’espèces explorer la Cocha Salvador en utilisant le catamaran, et depuis ce catamaran, vous pourrez voir des espèces sauvages telles que la loutre géante (Pteronura brasiliensis) une espèce est en voie de disparition, habitant important que l’on peut voir pêcher, jouer ou nager, tout comme le Caïman noir (Melanosuchus niger), le Hoatzin (Ophisthocomus hoatzin), le Singe araignée (Ateles paniscus), etc. et la flore de leur environnement ; puis de retour à notre auberge, nous pouvons trouver d’autres espèces de singes. La nuit et à l’aide de nos lampes de poche, nous marcherons le long des rives de la rivière et nous pourrons voir des alligators à la recherche de leur proie.

  • Hébergement : Casa Matchiguenka Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Exploration des lacs Otorngo et Salvador en bateau.
  • Parc National du Manu – randonnées guidées à travers la forêt tropicale avec observation des animaux
  • Repas inclus : petit-déjeuner, déjeuner, dîner

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 100 m
Distance de Randonnée 15 km
Temps de marche approximatif 8 hrs

Nous aurons une douce promenade du camp pendant environ 4 à 5 heures à travers la forêt jusqu’à Cocha Otorongo. Nous aurons peut-être la chance de rencontrer des groupes de singes. C’est un sentier particulièrement intéressant pour les singes araignées laineux et noirs. Nous porterons une attention particulière à la vie végétale lors de cette promenade et la prendrons lentement à l’écoute du bruissement de la végétation ou du doux bruit des fruits tombant sur le sol de la forêt tropicale qui peuvent trahir la présence d’animaux ou de grands oiseaux. Une visite au lac de Cocha Otorongo est prévue, où des jetées d’observation et une tour d’observation de 20 mètres dans la canopée de la forêt tropicale surplombant le lac sont disponibles pour observer la faune. Nous serons également à l’affût d’une grande famille de loutres géantes qui habitent ce lac. Nous passerons la nuit à la Casa Matsiguenka.

  • Hébergement : Casa Matchiguenka Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Exploration des lacs Otorngo et Salvador en bateau.
  • Parc National du Manu – randonnées guidées à travers la forêt tropicale avec observation des animaux
  • Repas inclus : petit-déjeuner, déjeuner, dîner

 

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 200 m
Distance de Randonnée 15 km
Temps de marche approximatif 7 hrs

Tôt le matin, nous partirons visiter la station de gardes forestiers de Pakitza, connue comme l’une des premières stations biologiques créées pour les études scientifiques menées à Manu. nous vous emmènerons dans et autour de son réseau de sentiers incroyablement complexe alors que la beauté naturelle de la forêt se révèle de plus en plus derrière chaque virage que nous effectuons. Peut-être aurons-nous même la chance de voir un groupe de singes Tamarins, qui sont les plus petits singes du monde entier. Nous vous conseillons de faire attention à votre environnement, car ils pourraient se faufiler juste derrière vous plus tard. Dans l’après-midi, nous visiterons un autre système de sentiers avec un ensemble de caractéristiques complètement différent du premier, notre guide vous expliquera pourquoi et nous montrera des plantes indigènes de la région qui peuvent être utilisées comme médecines traditionnelles. Nous serons accueillis à la rivière par notre cuisinier avec un pique-nique, puis embarquerons sur notre bateau à moteur pour une descente de 6 heures sur la rivière jusqu’à Tambo Blanquillo pour la nuit. Le voyage fluvial peut réserver des surprises et nous serons attentifs à toute faune sur les plages comme le Jaguar, l’un des points forts de la jungle. Nous passerons la nuit au lodge Tambo Blanquillo.

  • Hébergement : Tambo Blanquillo Lodge
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – station de gardes forestiers de Pakitza
  • Repas inclus : petit-déjeuner, déjeuner, dîner

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 100 m
Distance de Randonnée 12 km
Temps de marche approximatif 6 hrs

Très tôt le matin, nous irons en bateau au Lécher d’argile d’ara, un endroit spécial où des troupeaux de perruches, de perroquets et d’aras viennent tous les jours pour manger le léchage nutritif, situé au bord de la rivière. Nous séjournerons ici dans une cachette camouflée : c’est un paradis pour les amoureux des oiseaux, où vous en verrez et en entendrez beaucoup, cependant cette activité est très dépendante de la météo. Après cela, nous prenons notre bateau à moteur en aval de Boca Colorado. De là, nous continuons en bus jusqu’à Puerto Maldonado et passons la nuit dans un lodge local.

  • Hébergement : Lodge a Puerto Maldonado
  • Activités incluses :
  • Parc National du Manu – Lécher d’argile d’ara
  • Repas inclus : petit-déjeuner, déjeuner, dîner

 

Niveau Agréablement/Modérément
Altitude max 3300 m
Distance de Randonnée 15 km
Temps de marche approximatif 6 hrs

Après le petit déjeuner; nous allons transférer à la gare routière pour revenir, la durée du trajet en bus local est de 8 heures jusqu’à Cusco (le bus local est inclus dans le programme). L’heure d’arrivée à Cusco dépend de l’itinéraire du bus.

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre un vol pour Cusco (45 minutes) ou pour Lima (2 heures) ; le vol n’est pas inclus dans le prix du programme. Vol à destination de Lima où vous pourrez vous connecter au même aéroport pour un vol international. La plupart des groupes prendront le vol de Puerto Maldonado à Lima pour rejoindre des vols internationaux.

  • retourne dans ton pays
  • Repas inclus : petit-déjeuner

FAQ

OÙ EST SITUÉ LE PARC NATIONAL DE LA MANU?

Le parc national de Manu est l’un des treize parcs nationaux du Pérou. Il est situé à Cusco et Madre de Dios, s’étendant des hautes terres de Cusco (4000 m) à la plaine inondable de l’Amazone à l’embouchure du fleuve Manu (300 m).

Le parc a été créé le 29 mai 1973, avec une superficie de 1 532 806 ha. En 2002, toute la basse vallée du Manu, qui avait le statut provisoire de Zone Réservée, a été annexée ; depuis lors, il a une superficie de 1 692 137 ha. Le parc national de Manu est unique dans le système national des aires protégées du Pérou (SINANPE) en tant que seul parc national qui protège l’ensemble d’un bassin versant. Il comprend également un échantillon complet des paysages andins-amazoniens du sud-est du Pérou et un grand nombre d’espèces de flore et de faune.

Ce parc abrite également les autochtones de Matsigenka, ainsi que d’autres groupes mal connus, connus sous le nom de Mashco-Piro ou Nomole, qui vivent dans un isolement volontaire à l’intérieur du parc.

En 1977, l’UNESCO a déclaré le parc national de Manu et les zones adjacentes comme réserve de biosphère d’une superficie de 1 881 200 ha. Dix ans plus tard, en reconnaissance de sa valeur naturelle exceptionnelle, l’UNESCO a ajouté le parc à la liste des « sites du patrimoine mondial ».

Il s’étend de 300 m au confluent de la rivière Manu avec la rivière Alto Madre de Dios, à 3 800 mètres au sommet de la montagne Apu Kañahuay. Certains chercheurs pensent que dans les zones vierges de cette réserve se trouve la Païtiti ou la cité perdue des Incas.

HISTOIRE DU PARC NATIONAL DU MANU

Inca – coloniale. La région de Manu a une histoire marquée par l’arrivée de personnes étrangères, depuis l’époque de l’Empire Inca et depuis que l’Inca Pachacutec et Tupac Inca Yupanqui ont annexé cette région à leur empire, jusqu’à l’arrivée des Espagnols peu après l’invasion de Cusco qu’ils ont fondé Paucartambo, où ils ont établi des fermes et des parcelles et où aussi le roi Carlos III d’Espagne a ordonné la construction d’un pont pour faciliter le commerce des produits locaux ; et c’est ainsi que cette vallée a commencé à approvisionner Cusco en produits comme la coca, le sucre, le coton, le poivre, le bois et autres.

En mars 1567, l’Espagnol Juan Alvarez Maldonado qui était responsable de la province de Mojos a commencé un voyage de 37 jours pour faire la première expédition de Paucartambo à l’emplacement actuel de Pilcopata. En mai de la même année, Manuel Escobar a monté une deuxième expédition qui a suivi le cours de la rivière Alto Madre de Dios jusqu’à la rivière Manu.

Parc national de l’ère républicaine de Manu

En 1861, le colonel Faustino Maldonado entreprit une nouvelle expédition de Paucartambo à la rivière Madre de Dios. C’est après lui que 30 ans plus tard, l’homme du caoutchouc, Carlos Fitzcarrald baptise l’embouchure de la rivière Tambopata à Puerto Maldonado, l’actuelle capitale du département de Madre de Dios.

Dans la forêt de plaine, les peuples autochtones ont été touchés par les activités extractives à la fin du XIXe siècle, le boom du caoutchouc a inauguré des entreprises comme l’audacieuse Fitzcarrald, l’une des plus célèbres de l’époque. Cependant, la région de Manu était partiellement exploitée. Les activités hévéicoles ont cessé dans les années 20 lorsque la ressource, incapable de se remettre d’une exploitation intensive et de la concurrence des cultures prospères et moins chères d’Asie, a commencé à décliner.

Entre 50 et 60, la construction du dernier tronçon de la route a commencé l’exploitation forestière du cèdre et de l’acajou et le travail dans les « haciendas » puis l’extraction des peaux fines (jaguar, ocelot et loutres géantes). Plus récentes sont les activités d’exploration pétrolière. Parallèlement, dans la région andine, les activités agricoles ont été affectées par la réforme agraire initiée en 1969.

Depuis le XXe siècle, la présence religieuse est devenue plus importante. En 1902, les dominicains ont fondé leur première mission à Asuncion. En 1908, ils installèrent la deuxième position missionnaire, San Luis del Manu, à l’embouchure du fleuve Manu; après l’avoir quitté, ils se sont installés dans la mission de Pantiacolla, qui, après avoir été emportée par une inondation, s’est finalement établie à Shintuya en 1958.

Dans la réserve de biosphère du parc Manu, il existe des preuves de cultures anciennes, telles que les pétroglyphes Pusharo, un ensemble d’empreintes de ceux qui ne pouvaient toujours pas expliquer son origine et sa signification, qui ont été signalés pour la première fois par le père Vicente de Cenitagoya en 1921 et sont situés sur la droite vide l’affluent Shinquivenia de la rivière Palotoa; d’autres pétroglyphes se trouvent dans la rivière Queros sur une grande paroi rocheuse « Xinkiori » qui est légendaire pour Huachipaeris. De même, nous connaissons un site archéologique dans la zone Mameria situé dans le cours supérieur de la rivière Piñi Piñi.

Création du parc national de Manu

En 1967, à l’initiative de Celestino Kalinowski, fils d’un célèbre naturaliste polonais venu au Pérou en 1887, et du rapport du conseiller britannique Ian Grimwood, l’État péruvien se voit recommander la création d’un parc national à Manu. En 1968, elle a été déclarée forêt nationale et par la suite, le parc national de Manu a été créé le 29 mai 1973, par le décret suprême 0644-73-AG, afin de préserver son patrimoine naturel et culturel au profit du présent et de l’avenir ; déterminée dans le même but par la reconnaissance par l’UNESCO de la réserve de biosphère de Manu qui couvre aujourd’hui une superficie de 1 881 200 ha (18 812 kilomètres carrés) dans les provinces de Paucartambo à Cusco et de Manu à Madre de Dios. Ses limites ont été tracées en appliquant le principe des limites naturelles et des affluents fluviaux. Cependant, la limite du parc dans la même rivière Manu a dû s’arrêter au confluent avec la rivière Panahua car il y avait une exploration pétrolière.

QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE PARC NATIONAL ET RESERVE DE BIOSPHERE ?

Le parc national est une catégorie d’aire naturelle protégée détenue et gérée par le gouvernement péruvien dans le cadre du système national d’aires protégées du Pérou (Sistema Nacional de Áreas Naturales Protegidas por el Estado en el Perú – SINANPE). Son objectif est de protéger et de préserver des écosystèmes intacts, qui peuvent contenir une grande diversité biologique et des attraits esthétiques et paysagers pertinents, où des activités d’utilisation indirecte peuvent être réalisées comme : la recherche, l’éducation, le tourisme et les loisirs.

La réserve de biosphère est une catégorie de l’UNESCO. C’est une zone écologique représentative avec trois fonctions auto-complémentaires : i) soutien à l’éducation et à la recherche scientifique, ii) conservation et iii) développement durable. De nos jours, la réserve de biosphère de Manu est divisée en une zone nucléaire représentée par le territoire du parc national de Manu, une zone tampon et une zone de transition.

LE PARC NATIONAL DE LA MANU EST-IL OUVERT TOUTE L'ANNÉE?

Oui, il est ouvert toute l’année. Le meilleur moment pour visiter est d’avril à novembre pendant la saison sèche. La saison des fortes pluies s’étend de février à mars, lorsque l’accès par route et par air devient plus difficile et lorsque les sentiers dans la forêt peuvent être inondés.

GEOGRAPHIE DU PARC NATIONAL DU MANU

Le Grassland : Dans son vaste territoire, des hauts plateaux de 3500 m, recouverts d’herbe, où l’air sec et les températures varient selon le soleil ou à l’ombre, et selon les mois atteignant -9°C à 22° C entre les mois de septembre et avril et les périodes de neige ou de grêle entre octobre et avril ; est en bas d’un long tronçon de transition appelé « fourré boisé ou matorral boscoso » qui descend à environ 2 600 mètres d’où la végétation forme une forêt, qui à ce jour ont identifié environ 450 espèces de plantes et une zone où les précipitations peuvent atteindre entre 500 et 1000 mm .

Les Forêts « Montana Baja »: se déroule entre 2200 et 1650 m; on y trouve des arbres jusqu’à 25 m de hauteur couverts d’orchidées et de familles de fougères poussant sur les parois des précipices profonds. On y trouve des feuilles larges d’Araceae et des fougères arborescentes qui caractérisent le lieu, couvert de ces forêts de nuages, il y a un climat froid et un paysage entre ombres et pénombres qui est constamment humide.

La forêt « Rainy Montaña »: Cette zone est également connue sous le nom de « forêt de nuages » et est un lieu presque magique situé entre 600 et 1650 mètres, le brouillard est constant et couvre le magnifique paysage plein de verdure, les arbres ici sont jusqu’à 30 m hauteur qui sont envahis par les orchidées, et les fougères formant une forêt dense interrompue seulement par de petits ruisseaux et cascades qui naissent et se perdent dans la végétation. A l’heure actuelle, on estime que cette zone contient pas moins de 200 espèces d’arbres différentes avec une densité pouvant dépasser 700 par hectare. Ici la température varie entre 20° et 25°C la nuit peut descendre jusqu’à 16 ou 18°C.

La « forêt tropicale humide » : Cette zone est aussi appelée « plaine » et s’étend sur la vaste plaine amazonienne de 300 à 600 mètres. C’est sans aucun doute la zone la plus représentative de la Réserve. Ici, dans la région de Manu qui serpente la rivière, les arbres ont une hauteur gigantesque ; sur les hauts sommets de celles-ci, seules deux espèces émergent au-delà de la canopée des murs ou du plafond de la forêt : le robuste shihuahuaco (Dipteryx micrantha) et le kapok (Ceiba pentandra) qui sont les plus hauts des arbres forestiers et peuvent dépasser 60 m de haut et ont une cime atteignant 50 m de diamètre.

RÉPARTITION DU PARC NATIONAL DE LA MANU

La zone Nucleo : La zone Nucleo ou parc national de Manu est dédiée à la protection et seules les recherches anthropologiques et biologiques sont autorisées, limitées à l’observation de la vie et des processus écologiques dans leur forme naturelle ; dans le parc se trouve la station biologique de Cocha Cashu, l’un des centres de recherche les plus importants sur les forêts tropicales. L’endroit est immatériel et pour le visiter, vous devez avoir une autorisation spéciale.

Dans cette même zone, il existe des populations humaines d’indigènes amazoniens appartenant à différents groupes ethniques qui habitent depuis des temps immémoriaux, dont le nombre est estimé à environ 1000 indigènes; cependant, il existe également une population quechua d’environ 200 personnes dans la région de Callanga.

La zone réservée : la zone réservée de Manu est située dans la partie inférieure du fleuve Manu, dans cette zone les activités touristiques (organisées par des agences autorisées) et la recherche avec une manipulation minimale sont autorisées. Vous pourrez observer un paysage naturel riche par la richesse de la flore et de la faune visible depuis les rivières et les « lacs » (rivières sinueuses qui se ferment et s’isolent du courant principal, formant des mares qui abritent une faune abondante). Les visites sont contrôlées. Il s’étend de la rivière Panagua à Boca Manu.

La zone culturelle : La zone culturelle est formée par le bassin de la rivière Alto Madre de Dios et les territoires andins bordant la partie sud de la réserve, la ligne de démarcation entre le parc national et la rivière Mapacho. Cette zone est dominée par des populations sédentaires qui développent des activités agricoles, d’élevage et forestières et qui ont des bases de santé, d’éducation et de développement, quoique naissantes. La conduite d’activités environnementales est autorisée.

Autour de la réserve de biosphère de Manu, il existe d’autres zones telles que les terres territoriales de l’État en faveur des groupes ethniques Kugapakori et Nahua, le sanctuaire de Megantoni et la zone réservée d’Amarakaeri ; car l’expansion de ces territoires ainsi que le bassin du fleuve Mapacho élargi de l’aire culturelle existante appelée plus tard (aire d’utilisation multiple andine et amazonienne) sont pris en compte dans les études et les propositions d’intégration dans la réserve de biosphère de Manu.

ATTRAITS TOURISTIQUES DU PARC NATIONAL DE LA MANU

Secteur des Hautes Andes : Acjanaco – Tres Cruces :

En arrivant à 3650 m, vous pourrez voir la puna et la forêt de nuages ​​qui abritent des espèces uniques de flore et de faune telles que ; orchidées, broméliacées, fougères, ours à lunettes, pumas et oiseaux aux couleurs vives. Autour du point de contrôle d’Acjanaco et du belvédère de Tres Cruces, vous pourrez vous promener et profiter de magnifiques paysages. Au point de vue de Tres Cruces, vous pouvez voir le lever du soleil entre les mois de juin à août. Des centaines de personnes viennent aux mois de juin et juillet pour apprécier ce phénomène qui se produit lors du solstice d’hiver. La zone est accessible par une route de 13,5 km. du poste de contrôle d’Acjanaco, qui est le lieu d’enregistrement des visiteurs pour entrer dans le parc par la haute zone andine.

Zone culturelle historique :

Situé dans le bassin de la rivière Palotoa (500 m). Dans cette zone, se détachent les énigmatiques « pétroglyphes de Pusharo », figures gravées sur d’immenses rochers, représentant l’une des manifestations les plus importantes de l’art rupestre de l’Amazonie péruvienne.

L’accès commence sur la rivière Alto Madre de Dios, depuis les villes d’Atalaya, Santa Cruz et Shintuya. Dans la zone, il y a un pavillon touristique géré par la communauté indigène de Palotoa – Teparo près des pétroglyphes.

Secteur du fleuve Manu :

Entre les postes Limonal et Pakitza (300 m). Le long de la rivière, il est possible d’observer des jaguars, des oiseaux de rivage, des tortues, des aras, entre autres. Ses lacs oxbow (lagune en quechua), habitat du loup de rivière, du caïman noir et d’une grande avifaune se distinguent. Autre attrait touristique, les différentes associations forestières sur les berges de la rivière, où l’on peut voir des arbres de plus de 40 m. de hauteur et grande variété de flore et de faune. On ne peut ignorer les collpas (terre salée en quechua), qui sont des murs à forte concentration de sels et de minéraux où affluent de nombreuses espèces de faune.

Accessibilité de voyage

L’activité touristique dans la réserve de biosphère de Manu est principalement influencée par la présence du parc national de Manu, dans lequel vous pouvez trouver des installations telles que des refuges, des services fournis par SERNANP, l’accès à des sentiers et des lacs, entre autres.

Malgré cela, pour certains voyageurs, le temps nécessaire pour visiter cette merveille naturelle est certainement long et ils choisissent de développer une grande partie de leurs activités en des temps plus courts dans la zone tampon du parc national de Manu, qui appartient à cette réserve de biosphère. .

La nature est relativement bien préservée pour pouvoir y développer des activités et vous pouvez également trouver des hébergements avec différents services et à différents prix.

Biodiversité dans le parc national de Manu

  • 1 025 espèces d’oiseaux (55 % des 1 800 espèces d’oiseaux péruviens et 10 % des oiseaux du monde).
  • 221 espèces de mammifères (43,5% de toute la faune péruvienne), et 5% des espèces mondiales (7 espèces sont définitivement endémiques au pays).
  • 150 espèces d’amphibiens.
  • 100 espèces de reptiles
  • 210 espèces de poissons
  • 1 307 espèces de papillons (15 % du total mondial)
  • Jusqu’à 500 000 espèces d’invertébrés (136 espèces de libellules, plus de 300 fourmis et 650 coléoptères).
  • Jusqu’à 15 000 espèces de plantes (UICN et PNUE, 2009)
ATTRACTIONS DE LA FORÊT AMAZONIENNE

L’Amazonie peut avoir une nature mystérieuse pour les visiteurs novices.

Nous avons créé ce guide de voyage Amazon Rainforest pour vous aider à trouver les meilleurs endroits à visiter. Le guide vous aidera à tirer le meilleur parti de votre expérience.

Nous couvrirons les meilleures zones à visiter pour des aventures dans la forêt tropicale profonde et où faire de courtes visites de 3 jours. Nous mentionnerons également les zones de l’Amazonie mieux pour certains animaux et plantes. Par exemple, les blocs d’argile offrent des endroits fantastiques pour voir des aras et d’autres perroquets. Ceux-ci ne se trouvent que dans certaines régions.

Les forêts tropicales abritent des animaux et des plantes impressionnants. Au total, les forêts tropicales du monde ne couvrent que 7% de la surface de la Terre mais contiennent 50% de toutes les espèces terrestres.

Et l’Amazonie est le plus grand réservoir d’animaux sauvages au monde. La forêt amazonienne couvre 40% du continent sud-américain. Cette vaste forêt contient certaines des régions sauvages tropicales les plus intactes au monde.

Les plus grandes forêts tropicales du Congo en Afrique et de l’île de Nouvelle-Guinée peuvent s’intégrer confortablement à l’intérieur de la vaste étendue de l’Amazonie.

Dans la forêt amazonienne, vous pouvez trouver une incroyable diversité d’animaux et de plantes. Il y a aussi des lacs oxbow riches en faune et de beaux paysages à apprécier.

Par exemple, le parc national de Manu dans le sud du Pérou contient 10% de toutes les espèces d’oiseaux du monde. Il est habituel que les parcs nationaux et les réserves de la forêt amazonienne aient plus d’espèces d’oiseaux et d’autres animaux que des pays entiers.

Pour les amoureux de la nature, les aventuriers ou simplement les personnes à la recherche de vacances différentes, cela fait de l’Amazonie un endroit parfait à visiter.

L’Amazone constitue également un excellent complément à d’autres attractions sud-américaines, telles que les îles Galapagos ou le Machu Picchu.

Attractions de la forêt amazonienne

Il y a des attractions fascinantes dans la forêt amazonienne. Vous pouvez trouver des lacs oxbow, des blocs d’argile, des tours à canopée et de grands arbres émergents.

Non limité à la forêt tropicale des basses terres, vous pouvez également explorer les mystérieuses forêts de nuages ​​du côté des Andes. Différentes en altitude et en climat, ces forêts abritent un tout nouvel ensemble d’animaux et de plantes.

Lacs Oxbow

Les lacs Oxbow sont des zones où les affluents du fleuve Amazone coulaient autrefois mais ont depuis changé de direction. Cela laisse parfois derrière lui des étendues d’eau en forme d’oxbow connues sous le nom de lacs oxbow. Les lacs deviennent très attrayants pour une variété d’animaux et de plantes attirés par l’eau.

Lors des visites des lacs oxbow, vous pouvez trouver de nombreux animaux différents. Ceux-ci incluent souvent les animaux favoris d’Amazonie. Vous pouvez voir des loutres de rivière géantes, des caïmans noirs, des oiseaux aquatiques, des poissons géants Arapaima et des animaux qui visitent le lac. Ceux-ci incluent de nombreux singes différents, qui se nourrissent des arbres autour du lac.

L’un des animaux les plus communs autour des lacs oxbow sont les étranges oiseaux hoatzin. Il s’agit d’un oiseau de la taille d’un poulet qui digère les aliments par fermentation de la même manière que les vaches. Étrangement, les jeunes hoatzins naissent avec une griffe. Celle-ci est utilisée pour percer la coquille de l’œuf mais aussi pour grimper dans l’épaisse végétation qui borde le lac.

Les lacs sont aussi souvent entourés de palmiers. Et ce sont des habitats de nidification idéaux pour les aras écarlates et autres perroquets. Cela signifie que vous pouvez souvent voir différents perroquets aras lors de courtes promenades autour des lacs.

Parmi les excellents lodges au Pérou pour visiter les lacs oxbow, citons le Posada Amazonas Lodge, le Refugio Amazonas Lodge.

Lèche l’argile de l’ara

Les blocs d’argile sont des zones de berges exposées où différents animaux viennent se nourrir de l’argile elle-même. Plus de 50 animaux différents dans le monde sont connus pour utiliser les licks. Et l’argile contient non seulement du sel indispensable, mais neutralise également les toxines présentes dans les fruits et les graines non mûrs.

En Amérique du Sud et dans la forêt amazonienne, l’un des animaux les plus emblématiques qui visitent les lécheurs d’argile sont les fantastiques aras.

Des centaines d’aras se rassemblent sur l’argile en même temps et offrent aux visiteurs un spectacle fantastique de sons et de couleurs. Vous pouvez voir tous les types d’oiseaux à différents blocs d’argile. Certains des licks sont les meilleurs pour voir les aras écarlates et d’autres pour les aras bleus et dorés par exemple.

La forêt tropicale de Puerto Maldonado, dans le sud du Pérou, a la chance de contenir le plus de blocs d’argile de toute l’Amazonie. Cela a créé l’une des industries touristiques les plus développées d’Amazonie.

L’argile à lécher se trouve dans toute la forêt tropicale de Puerto Maldonado et dans les différentes zones protégées. Par exemple, pour les léchages d’argile d’ara, l’un des meilleurs à voir est le léchage d’argile Chuncho dans le sud de l’Amazonie péruvienne. Ceci est accessible depuis le centre de recherche de Tambopata et le Refugio Amazonas Lodge.

À proximité, il y a aussi de plus petits blocs d’argile pour les mammifères, que vous pouvez également voir depuis le Refugio Amazonas Lodge. Les lécheurs d’argile pour perroquets pour les petits perroquets peuvent être achetés au Posada Amazonas Lodge.

Au Pérou, voici un graphique montrant les différents lodges et les mammifères les plus communs qui visitent les blocs d’argile à proximité.

La forêt de nuages

Les forêts de nuages sont définies comme des forêts tropicales en altitude dispersées avec une couverture nuageuse. Les forêts andines abritent l’un des plus hauts niveaux d’espèces sur Terre. Et ils regorgent d’oiseaux, y compris la plus grande diversité de colibris au monde.

Lors des visites de la forêt de nuages, vous pouvez trouver de nombreux animaux et plantes étranges et merveilleux. En plus des oiseaux, découvrez l’une des plus grandes diversités d’orchidées et d’épiphytes. Observez les différents colibris et visitez le terrain de danse du coq des rochers. Vous pouvez également voir différents mammifères, y compris des singes laineux, des capucins et même des ours à lunettes.

Pour visiter la forêt de nuages, des circuits fantastiques au Pérou, vous pouvez visiter la forêt de nuages de l’incroyable parc national de Manu accessible depuis Cusco.

CE QUI REND LE PARC NATIONAL DE LA MANU SI SPÉCIAL

Le parc national de Manu est un havre de biodiversité terrestre de renommée mondiale au point de rencontre des Andes tropicales et du bassin amazonien dans le sud-ouest du Pérou. En tant que vaste bassin versant géographiquement et économiquement isolé, la propriété encore sans route a été épargnée de la plupart des impacts humains et est difficile d’accès à ce jour. La zone initialement inscrite a été étendue à 1 716 295 hectares en 2009, couvrant tout le gradient altitudinal du versant oriental des Andes d’environ 350 à plus de 4 000 m.a.s.l. La transition précipitée dans certains endroits comprend les hautes prairies andines de Puna, les forêts de nuages ​​​​de montagne, les forêts de Yunga et la forêt pluviale des basses terres. Alimentée par de nombreuses criques d’eau vive dans les montagnes, la rivière Manu serpente à travers les forêts des basses terres, avant de rejoindre la puissante rivière Madre de Dios à l’extrémité sud de la propriété. Comme en témoignent les ruines et les pétroglyphes incas et pré-incas, il existe une longue histoire d’occupation indigène. La légende locale de Paititi, selon laquelle la « Cité perdue des Incas » se situerait au sein de ce qui est aujourd’hui le bien, a séduit chercheurs et aventuriers. Aujourd’hui, divers peuples autochtones sont les seuls habitants permanents. Certains d’entre eux sont sédentaires et en contact régulier avec le « monde moderne », tandis que d’autres entretiennent un mode de vie semi-nomade de chasseurs-cueilleurs en soi-disant « isolement volontaire » ou « premier contact », respectivement.

L’immense variété du parc national de Manu en termes d’altitude, de microclimat, de sols et d’autres conditions écologiques se traduit par une mosaïque complexe d’habitats et de niches. Il existe un large éventail de communautés végétales, allant des prairies andines apparemment homogènes mais très diversifiées à une gamme de types de forêts pour la plupart vierges. Les estimations de la diversité végétale varient entre 2 000 et 5 000, certains scientifiques supposant même des nombres considérablement plus élevés. Les archives de la faune sont tout aussi impressionnantes avec plus de 1000 espèces de vertébrés, dont au moins 200 espèces de mammifères et plus de 800 espèces d’oiseaux. Parmi les mammifères figurent la loutre géante, 13 espèces différentes de primates et huit félidés, dont le jaguar, le puma et l’insaisissable et en voie de disparition le chat des montagnes andines. Le large éventail d’estimations dans divers groupes taxonomiques de faune et de flore illustre le peu de connaissances, et encore moins de compréhension, de la diversité de la vie dans le bien. À moyen et à long terme, les développements dans les environs du Parc national de Manu, tels que l’extraction de gaz et la construction de routes, pourraient affecter de diverses manières le bien encore essentiellement vierge. Une planification et une gestion minutieuses sont nécessaires pour équilibrer les besoins de développement avec l’intégrité d’un joyau mondial de la conservation.

Le parc national de Manu bénéficie d’un emplacement remarquable au point de rencontre des Andes tropicales et des forêts de plaine amazonienne. Le gradient altitudinal massif a favorisé une gamme extrêmement large de conditions écologiques et l’évolution d’espèces et de communautés écologiques très diverses. La diversité des paysages s’étend des hautes prairies andines à divers types de forêts, y compris les forêts de nuages ​​montagnardes vierges et la forêt tropicale luxuriante des basses terres. La combinaison de la topographie, des conditions écologiques et de l’isolement a permis l’évolution presque non perturbée et continue d’une extraordinaire diversité de la vie à tous les niveaux et d’un haut degré d’endémisme. En plus de la diversité de la vie, le parc national de Manu est également connu pour une abondance exceptionnellement élevée de faune dans de nombreux groupes taxonomiques.

L’extraordinaire biodiversité combinée à la grande taille et à l’excellent état de conservation fait du parc national de Manu une zone protégée d’importance majeure et mondiale pour la conservation de la biodiversité. Plus de 200 espèces de mammifères, 800 espèces d’oiseaux, 68 espèces de reptiles, 77 espèces d’amphibiens et un nombre impressionnant de poissons d’eau douce impliquent une diversité de vertébrés qui n’a d’égal que dans très peu d’endroits du monde. Les nombres dans d’autres groupes taxonomiques sont au moins aussi impressionnants, par exemple les plus de 1 300 espèces de papillons enregistrées sur probablement plusieurs centaines de milliers d’arthropodes. Des milliers d’espèces de plantes supérieures sont réparties dans les divers écosystèmes, habitats et niches. Des centaines d’espèces d’arbres ont été identifiées, poussant souvent ensemble dans de très petites zones. Pendant des décennies, le bien a été parmi les premières références pour la recherche scientifique en écologie tropicale. En tant que tel, le bien a considérablement contribué à notre compréhension des écosystèmes forestiers tropicaux. Même les chercheurs chevronnés sont submergés non seulement par la diversité de la vie, mais aussi par l’abondance impressionnante de vertébrés, y compris les mammifères. Malgré l’important dossier de recherche, même aujourd’hui, les études taxonomiques révèlent invariablement des espèces inconnues de la science, y compris des vertébrés, preuve claire que Manu continue de détenir bon nombre de ses secrets de biodiversité.

COMMENT SE RENDRE AU PARC NATIONAL DU MANU

Située dans les régions de Madre de Dios et de Cusco au Pérou, la ville la plus proche du parc national de Manu est Cusco. Centre de l’Empire Inca et patrie du Machu Picchu, Cusco est la destination touristique la plus populaire du pays, ce qui fait du parc national de Manu un emplacement idéal pour ceux qui souhaitent voir à la fois l’Amazonie et la merveille du monde, le Machu Picchu.

Le parc national de Manu est accessible par la route depuis Cusco, bien que le seul accès aux basses terres se fasse par bateau sur la rivière Manu. Le bus de Cusco à Shintuya ou Atalaya prend environ 10-12 heures, puis nécessite encore 8 heures de bateau jusqu’à Boca Manu. De là, c’est encore 8 heures de trajet pour atteindre l’entrée de la « zone réservée » du Parc National. C’est cette situation reculée qui lui a permis de rester si bien conservée.

Pour ceux qui disposent d’un délai plus court, il est également possible de prendre l’avion pour Boca Manu depuis Cusco (ou ailleurs dans le pays), puis il ne reste plus que 8 heures de route jusqu’à l’entrée du parc national. Des visites complètes sont recommandées pour rendre ce voyage aussi confortable et facile que possible, avec un minimum de temps perdu à voyager.

COMMENT SONT LES HÉBERGEMENTS ?

Tous les lodges de l’Amazonie sont construits avec des matériaux traditionnels conçus pour minimiser l’impact sur l’environnement local et maintenir l’ambiance de la forêt tropicale. Les logements varient de simples et rustiques à assez confortables. Tous les lodges disposent d’eau courante, de douches et de toilettes à chasse d’eau. Les lodges les plus reculés ont des salles de bains communes et n’ont ni électricité ni eau chaude. Ils sont un excellent choix pour les voyageurs aventureux qui souhaitent vraiment s’éloigner des distractions de la vie moderne et découvrir la forêt tropicale de la manière la plus authentique possible.

Des lodges un peu moins isolés tels que Refugio Amazonas , Inkaterra Reserva  Amazonica incluent beaucoup plus de confort. Ils ont des bains privés, de l’eau chaude, de l’électricité et des ventilateurs dans la chambre. Ce sont d’excellentes options pour les voyageurs de tout âge, offrant une expérience authentique de la forêt tropicale sans sacrifier tout le confort de la maison.

MANU AMAZON RAINFOREST TOUR BRIEFING AVANT LE DÉPART?

Vous aurez un briefing pré-départ à votre hôtel le jour de votre arrivée ou un jour avant à 18h00, nous vous enverrons un de nos guides touristiques qui vous expliquera tout le programme du manu jungle tour jour par jour, aussi il répondra à toutes les questions restantes sur la visite, puis vous pourrez finaliser les paiements de votre solde.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LA ZONE RÉSERVÉE ET L'ESPACE CULTUREL ?

Le parc national de Manu est divisé en trois parties : la zone culturelle, la zone réservée ou zone centrale et la zone immatérielle. La zone culturelle et la zone réservée sont à usage touristique. La zone immatérielle est utilisée exclusivement pour des études scientifiques et avec des permis spéciaux.

Manu Amazon Jungle est une zone relativement éloignée avec peu de population humaine, et a une biodiversité extrêmement élevée et de très bonnes opportunités d’observer des animaux dans la forêt tropicale (en particulier au niveau des lèches d’argile), ce qui n’est pas très facile en raison de la végétation dense.Manu offre des conditions idéales pour les amoureux de la nature et des animaux, les photographes et les ornithologues.

Vous ne trouverez pas de tourisme de masse ici. En août (haute saison), il y a la plupart des visiteurs, donc ça devient un peu occupé.

Veuillez noter qu’il n’est pas toujours possible de s’en tenir exactement au programme lors d’une visite de la forêt tropicale et de petits changements au programme peuvent survenir. En cas de situations inhabituelles causées par la météo (par exemple), notre guide cherchera la meilleure alternative et essaiera toujours d’inclure toutes les activités de notre programme. Le guide expliquera la situation au groupe et vous pourrez poser des questions.

Les deux visites, la visite de la biosphère de Manu et la zone culturelle de Manu, vous emmènent dans la forêt pluviale des basses terres de Manu et vous visitez

A.- ESPACE CULTUREL MANU

Dans la zone culturelle de Manu, vous pouvez voir deux types d’étages écologiques, le premier endroit à visiter sera la forêt de nuages, où l’on peut voir deux espèces de singes, et l’oiseau national du Pérou. Et c’est aussi un bon endroit pour observer les oiseaux endémiques, tels que le trogon, le quetzal, les aigles, les hiboux et plusieurs espèces de colibris. Vous pouvez également voir une variété d’orchidées, de bégonias et d’arbres médicinaux. Ensuite, une excursion en bateau est effectuée jusqu’au lodge à l’intérieur de la jungle, où des promenades sont effectuées pour identifier les mammifères tels que le sachava, les singes, les alligators, les jaguars. Et profitez-en aussi pour visiter le collpa du perroquet et de l’ara.

On l’appelle une zone culturelle ou tampon en raison de sa proximité avec les villages indigènes qui habitent le parc national de Manu tels que Matsiguenka, Nanti, Yora, Haranbut, Yine et Quechua divisés en villes de Callanga, Huacaria, Keros, Shintuya, Diamante et Palotoa et ils se nourrissent de maison et de poisson donc il n’y a pas beaucoup de diversité.

Dans la zone culturelle de Manu, vous pourrez profiter du paysage unique de la forêt primaire de plaine de Rio Manu. À l’intérieur de la zone réservée (zone touristique), nous visitons le lac Machu Wasi pour observer des loutres géantes, des oiseaux, des mammifères, des macawclaycliks, plusieurs insectes. Le paysage sur Rio Manu est impressionnant et les chances d’observer la faune sur les rives du fleuve sont très bonnes. (Si nous avons de la chance, nous verrons peut-être un jaguar.) Mais nous passons beaucoup plus de temps dans la forêt tropicale profonde.

Ce circuit est conçu en activités de 3, 4 et 5 jours.

B.- ZONE RÉSERVÉE MANU

Le Manu Biosphere Tour est le circuit le plus actif, nous passons plus de 5 jours dans la région de Limonal et Blanquillo et nous avons beaucoup de temps pour des promenades sur les sentiers. Notre programme est flexible et nous avons de bonnes occasions de voir une variété d’espèces animales. Différents lacs (pour observer les loutres de rivière géantes), le grand Macaw Clay Lick à Blanquillo ainsi que le Mammal Salt Lick, situés à distance de marche de notre lodge.

  • Le circuit de 5 jours est le circuit le plus court dans la plaine de Manu, mais vous montre les points forts de Manu.
  • Lors de la visite de 7 jours de la biosphère, nous avons un jour (jour 5) au cours duquel le groupe peut décider quel type d’animaux vous souhaitez prospecter à nouveau. Cette journée est particulièrement enrichissante pour l’observation des oiseaux, des tapirs et des singes. En cas de mauvaises conditions météorologiques, nous sommes suffisamment flexibles pour modifier l’itinéraire en fonction de nos besoins et avons plus d’options pour voir les animaux. Lors de cette visite, notre voyage de retour nous ramène à Atalaya et à travers la forêt de nuages.
  • Lors de la visite de 8 jours, nous avons 2 jours complets à l’intérieur de la zone réservée, ce qui nous donne de meilleures chances d’observer des loutres géantes et des singes.
  • Les chances d’observer des animaux sont similaires lors des deux circuits. Plus vous passez de temps dans la forêt tropicale, meilleures sont vos chances de voir une plus grande variété d’animaux.
POURQUOI LA ZONE RÉSERVÉE EST-ELLE PLUS CHER QUE LA ZONE CULTURELLE ?

Le trajet vers la zone réservée en bateau est d’environ 7 à 8 heures tous les jours et en bus uniquement le premier et le dernier jour selon votre itinéraire. Notre société paie l’État péruvien pour la conservation de la nature, pour l’entrée de chaque touriste, pour chaque passager et annuellement et ce même argent est destiné aux paiements des gardes du parc du parc national de Manu. Chaque groupe de Grands Treks andins visite la maison Machiguenka pour acheter leurs objets artisanaux fabriqués par eux-mêmes avec des plantes, des fruits et des couleurs naturelles et nous soutenons ainsi la génération de revenus économiques pour la subsistance de la population de Tayacome et Yomibato. Nous travaillons également directement avec les natifs de tayacome, yomibato, Diamante en tant que membres d’équipage et conducteurs de bateaux dans notre entreprise en tant que connaisseurs garantissant notre sécurité dans les rivières de l’Alto Madre de Dios et du Manu. Puisqu’ils sont originaires de la jungle.

COMBIEN D'ARGENT DOIS-JE APPORTER ?

300 à 400 soles doivent être prises pour les achats supplémentaires sur le circuit tels que l’artisanat, les boissons non alcoolisées, les crèmes hydratantes, les bières et les pourboires pour le personnel (motocycliste, équipier, cuisiniers et guides).

POURQUOI DEVRAIS-JE VOYAGER AVEC ANDEAN GREAT TREKS ?

Andean Great Treks est un voyagiste péruvien local, offrant une expérience inoubliable depuis 2008 qui travaille avec la responsabilité sociale et environnementale. Payer l’État péruvien pour conserver la nature au Système National d’Espaces Naturels Protégés. .Tous les guides et chauffeurs sont des professionnels très compétents de la jungle qui garantissent à 100% leur sécurité car ils ont étudié dans la jungle péruvienne et se sont spécialisés à Cusco.Les équipes de l’entreprise garantissent à 100% VOTRE SÉCURITÉ ET VOTRE CONFORT. Les prix sont raisonnables qualité et prix. Votre voyage est garanti à 100 %. Si vous voyagez avec nous, vous contribuerez à protéger l’environnement et donc la durabilité économique des communautés autochtones mentionnées ci-dessus.

QUELLE EST LA TAILLE DES GROUPES TOURISTIQUES POUR MANU AMAZON JUNGLE TOUR AVEC ANDEAN GREAT TREKS ?

Lors de nos visites Manu, la taille maximale du groupe est de 10 personnes par guide. De cette façon, tout le monde peut entendre ce que dit le guide et le groupe n’est pas trop grand pour observer les animaux. S’il y a 8 à 12 participants sur une visite, nous prenons un guide de plus pour diviser le groupe en deux en marchant sur les sentiers, mais vous pouvez partager le bus et/ou le bateau. S’il y a plus de 12 participants à la même visite, nous nous divisons en 2 groupes, chacun avec son propre guide et son propre bateau.

ALLONS-NOUS VOIR BEAUCOUP DE GROS ANIMAUX DANS LA JUNGLE MANU AMAZONIENNE ?

Nos guides touristiques sont très bien préparés, ils utilisent tous leurs sens à l’écoute de petits sons comme la rupture d’une branche ou d’un fruit tombant de la canopée, reniflant les odeurs d’animaux, scannant les feuilles au-dessus et au-dessous pour le mouvement. Avec cette attention accrue et ce souci de faire peu de bruit, les chances d’observer des créatures grandes et petites sont considérablement augmentées.

La jungle amazonienne de Manu possède la plus grande collection de vie sur terre, et il est donc compréhensible que de nombreux visiteurs de la jungle amazonienne de Manu s’attendent à voir de nombreux mammifères. Mais il faut garder à l’esprit que l’histoire de la jungle amazonienne de Manu est qu’elle a une grande diversité, mais une faible densité. Ainsi, lors de notre voyage, nous verrons de nombreuses espèces de créatures, mais pas beaucoup de chaque espèce. Mais la beauté de cet endroit réside dans la façon dont la flore et la faune ont développé des adaptations merveilleuses et bizarres pour prospérer dans cette nature sauvage. Avec cette perspective, les voyageurs peuvent directement expérimenter et apprécier la variabilité infinie.

ÊTES-VOUS GARANTI DE VOIR DES OISEAUX AU LICKS ARA?

La saison sèche est une bonne saison pour voir les oiseaux. La raison la plus probable pour laquelle ils se réunissent et mangent l’argile est qu’à certaines périodes de l’année, il n’y a pratiquement pas de fruits disponibles pour eux, juste des graines. Les graines en général ont une couche toxique, précisément pour empêcher les animaux de les manger. Si les aras les mangent quand même, ils ont une accumulation de poison dans leur estomac. Pour neutraliser les acides que le poison produit dans leur estomac, ils mangent l’argile. Pendant la saison des pluies jusqu’au début de la saison sèche (mai), les fruits sont nombreux. Ainsi, les aras mangent moins de graines et plus de fruits non toxiques et ressentent moins le besoin de manger de l’argile. Habituellement, cela signifie qu’il y a moins d’aras présents au début de la saison sèche. Au milieu de la saison sèche, il peut y avoir environ 100 à 150 aras visitant le léchage d’argile en une matinée, alors qu’il peut n’y en avoir que 10 à 50 à la fin de la saison des pluies/début de la saison sèche.

DANS LA JUNGLE AMAZONIENNE DE MANU, IL Y A BEAUCOUP DE MARCHE ?

Il n’y a pas beaucoup de marche dans le sens d’aller loin. Toute la marche se fait lentement. En effet, la majeure partie de ce que vous trouvez dans la jungle manu amazonienne est de la végétation et pour pouvoir choisir les animaux, vous devez prendre votre temps pour regarder autour de vous et écouter également.

Pour le tour manu amazon jungle de 7 jours, il y a les promenades suivantes : Le premier jour du tour a une marche d’environ deux heures l’après-midi. Le deuxième jour est principalement consacré à la recherche d’oiseaux et d’animaux sur la rivière Alto Madre de Dios, avec moins de marche que les autres jours. Les troisième et quatrième jours comprennent une courte promenade jusqu’au lac Salvador et différentes promenades dans la zone réservée et sur les sentiers autour de l’hébergement. Le 5ème et 6ème jour vous marchez peut-être une ou deux heures dans la région de Blanquillo. Le septième jour, il n’y a pas de marche du tout.

QUAND EST LE MEILLEUR TEMPS POUR VISITER LA AMAZONIE DE MANU?

En tant qu’agence de voyage locale que nous voyageons tout le temps et organisons des voyages, nous vous recommandons de voyager d’avril à janvier, c’est le bon moment pour visiter la jungle amazonienne de Manu et partout au Pérou.

D’avril à mai, ce sont les mois de transition de la fin de la saison des pluies avec des précipitations modérées, il ne pleut généralement qu’une ou trois heures par jour mais pas tous les jours.
De juin à octobre, c’est notre saison sèche, mais la jungle amazonienne de Manu est bien connue comme la forêt tropicale, donc même à cette saison, nous pouvons avoir des précipitations moins importantes que pendant la saison des pluies.
D’octobre à janvier sont les mois de transition qui sont la fin de la saison sèche et le début de la saison des pluies et il y a des précipitations modérées qui pleuvent généralement une ou trois heures par nuit, mais pas tous les jours.
De fin janvier, février et mars, c’est vraiment notre saison des pluies jusqu’au début avril à cette période de l’année, il y a de gros glissements de terrain qui bloquent les routes et les rivières dans certaines zones. pas de liaisons routières juste pour quelques jours.

DOIS-JE ÊTRE EN FORME POUR LE TOUR DANS LE AMAZONIE DE MANU ? 

Les visites de Manu Amazon Jungle peuvent être effectuées avec une forme physique normale par des personnes de tous les groupes d’âge. Vous devez être capable de marcher sur des distances moyennes (pendant environ 2 à 3 heures) et sur des surfaces souvent inégales. Assurez-vous d’apporter de bonnes chaussures de marche.

Si vous voyagez avec des enfants, veuillez nous en informer à l’avance pour obtenir d’autres recommandations, en fonction de l’âge de vos enfants.

Lors d’une excursion Manu Amazon Jungle, vous passez du temps à voyager en bus et en bateau – cela varie en fonction de l’excursion (par exemple, lors de l’excursion du parc national, vous passez plus de temps dans le bateau) et nous faisons des promenades qui ne dépassent généralement pas 3 heures à un temps. Nous n’avons pas à parcourir de grandes distances lors des promenades; nous marcherons souvent lentement ou nous arrêterons pour observer les animaux et les plantes sur le chemin. Parfois, nous devons écouter, attendre et avoir de la patience. Il vous suffit d’apporter un sac à dos pour les promenades. Les promenades nocturnes sont facultatives et durent généralement environ 1 heure. On ne s’attend pas à ce que vous portiez vos bagages au lodge, mais l’aide est appréciée.

En raison de l’humidité et des températures chaudes, certaines personnes peuvent se sentir un peu faibles ou s’évanouir, mais il y a normalement une courte « sieste » à midi et vous avez la possibilité de rester au lodge au lieu de participer à une promenade. Dans la forêt tropicale, il est important de boire beaucoup.

Une visite de la forêt tropicale n’est pas une « visite de confort », mais si vous apportez l’équipement approprié (veuillez consulter notre liste de colisage), vous vivrez une expérience incomparable.

QUEL TYPE DE TRANSPORT FOURNISSEZ-VOUS POUR LE VOYAGE DANS LE AMAZONIE DE MANU ?

Étant donné que plusieurs jours de nos circuits comprennent des déplacements par la route, Andean Great Treks met l’accent sur l’importance de la sécurité et du confort de voyage. Tous les véhicules ont des adaptations spéciales pour la conduite sur des routes non pavées. Selon le nombre de personnes dans votre groupe, vous pouvez voyager en camion 4×4, en mini van ou en bus de taille moyenne. Tous les chauffeurs sont expérimentés sur les Manu jungle. De plus, Andean Great Treks a son propre ensemble de règles à suivre par les conducteurs, pour atteindre des normes de sécurité plus élevées, vous offrant des voyages plus agréables.

Y A-T-IL UNE LIMITE DE BAGAGES ?

Veuillez apporter un maximum de 23 kg de bagages par personne lors de votre  tour au Parc National de Manu. Surtout pendant la saison sèche (environ de juin à septembre), les niveaux d’eau des rivières sont bas ; nous essayons donc de réduire le poids de notre bateau pour avancer mieux et plus vite. Nous vous recommandons d’apporter un sac ou un sac à dos étanche pour les visites de la jungle amazonienne.

Pendant le tour de la jungle de manu , vous pouvez stocker le reste de vos bagages à votre hôtel à Cusco. Si vous avez un équipement photo spécial avec un poids considérable, veuillez nous en informer à l’avance.

COMMENT SONT LES BATEAUX ?

Nos bateaux font 15 et 16 m de long avec des moteurs hors-bord Yamaha. Ils ont des sièges en bois avec coussins et dossiers ainsi qu’un toit. Il y a des gilets de sauvetage pour tous les passagers. Lorsque vous voyagez sur la rivière sous la pluie, vous pouvez être mouillé, vous devez donc avoir votre équipement de pluie à portée de main. Notre personnel de bateau fournira également des bâches en plastique pour vous protéger en cas de pluie. Il n’y a pas de toilettes sur le bateau ; veuillez simplement informer votre guide si vous devez utiliser la salle de bain, afin qu’il puisse arrêter le bateau. Et tu peux faire tes besoins au bord de la rivière

L'EAU POTABLE EST-ELLE FOURNIE PENDANT LA VISITE ?

Nous apportons de l’eau minérale en bouteille de Cusco pour l’ensemble du circuit, pour chaque excursion dans de grandes bouteilles et celle-ci est potable et parfaitement sûre pendant le voyage. L’eau de la salle de bain n’est pas destinée à la boisson, elle est uniquement destinée au nettoyage du corps, mais cette eau est propre.Veuillez apporter une grande bouteille d’eau pour le premier jour de la visite (min. 3 litres) car il est compliqué de sortir de l’eau pour vous pendant le trajet en bus du premier jour. Alors gardez votre bouteille d’eau et vous pourrez la remplir tous les jours le matin et/ou le soir.

En raison des températures élevées dans la jungle amazonienne de Manu, il est important que vous buviez beaucoup d’eau. S’il vous plaît, aidez à protéger l’environnement et évitez d’acheter des bouteilles en plastique car elles ne sont pas encore correctement recyclées au Pérou.

QUELS MOYENS DE COMMUNICATION SONT DISPONIBLES DANS MANU ? PUIS-JE TROUVER UN MÉDECIN EN CAS D'URGENCE ?

Lorsque vous visitez  le jungle de Manu  , vous devez savoir que vous voyagez dans une région éloignée et qu’il n’y a pas de ligne de téléphone mobile fiable ni d’accès à Internet. En cas d’urgence et pour recevoir de brefs rapports de nos guides, nous avons une communication radio dans les lodges. Il y a un téléphone satellite dans le village de Boca Manu et parfois il y a aussi un accès au téléphone portable.

Le long de notre itinéraire, il y a 3 petits services hospitaliers, à part cela, le guide emportera une trousse de premiers soins tout au long de la visite.

Veuillez nous informer des maladies qui peuvent représenter un risque lors de la visite, telles que l’épilepsie ou les maladies cardiaques (même si les symptômes remontent à plusieurs années), avant votre visite.

En cas de maladie grave, un transport de retour à Cusco peut devenir nécessaire. Assurez-vous d’avoir une bonne et adéquate assurance maladie de voyage.

Y A-T-IL DE L'ÉLECTRICITÉ DANS LES LODGES DE LA AMAZONIE DE MANU ?

A el Paraíso Amazon Lodge, où nous passons la première nuit, il y a de l’électricité, mais dans la plaine il n’y en a pas.

À Casa Matsiguenka, un générateur est normalement disponible. Assurez-vous d’apporter suffisamment de piles de rechange pour votre appareil photo et votre lampe de poche pour la visite. Nous vous recommandons de laisser votre ordinateur portable ou votre iPad à Cusco.

Il n’y a pas d’accès Internet dans le jungle de Manu , il n’y a pas de signal de téléphone portable; seulement dans certains endroits, vous pouvez recevoir des appels de temps en temps.

Nous vous recommandons d’apporter des piles rechargeables et de rapporter les piles usagées à la maison, car elles ne sont pas recyclées au Pérou.

QUEL TYPE DE JUMELLES DOIS-JE APPORTER ?

Les jumelles sont indispensables pour une meilleure appréciation et reconnaissance des oiseaux et autres animaux. Des jumelles et un sac de couchage peuvent être loués à Cusco.

Les jumelles sont indispensables pour une visite du Manu : pour repérer les animaux et les voir de plus près.

Des grossissements de 8 x 40, 10 x 40 ou 10 x 42 sont recommandés.

Jumelles de qualité (marques Zeiss, Eschenbach, Leica, Minox et Nikon)

MEILLEUR MOMENT POUR VISITER LA FORÊT AMAZONIENNE

Il n’y a pas de saison sèche dans une forêt amazonienne, alors emportez votre meilleur mac et des bottes imperméables.

Mouillé et humide tout au long de l’année, le climat amazonien se caractérise par des précipitations continues et des températures avoisinant les 30°C. Ne tournons pas autour du pot, la forêt tropicale n’est pas un endroit pour les gens qui détestent la chaleur. Que vous alliez pendant la saison humide ou plus humide peut affecter votre façon d’explorer, mais chaque mois offre ses propres expériences. En été, le temps plus sec permet des randonnées dans la forêt tropicale, mais les bateaux sont la seule solution en hiver, lorsque les rivières peuvent s’élever jusqu’à trois étages.

QUAND PARTIR, SAISON HUMIDE ET SÈCHE

La forêt amazonienne n’a pas vraiment de saison sèche, mais pendant six mois de l’année, elle est un peu moins humide. On pense parfois que c’est le meilleur moment pour observer la faune, car les animaux sont attirés sur les rives asséchées des rivières pour boire. C’est le meilleur moment pour partir si vous voulez être debout, avec plus de terrain accessible aux excursions à pied. Moins d’humidité dans l’air signifie moins d’humidité et moins de moustiques, mais les deux seront une caractéristique de tout voyage dans la forêt tropicale.

La pluie n’arrête pas de jouer dans la forêt amazonienne, en fait, plus les niveaux d’eau sont élevés, plus votre bateau peut aller loin, car les rivières débordent et les plaines inondables saisonnières se remplissent. Ces nouveaux canaux et raccourcis sont facilement explorables en canoë ou en petits bateaux de croisière – sans doute la meilleure façon de découvrir la forêt tropicale. Gardez à l’esprit que la pluie ne tombe pas de la même manière sur l’ensemble de l’Amazonie – l’Équateur en reçoit en particulier beaucoup plus que le Brésil ou le Pérou.

Notre spécialiste du voyage Amazon, partage ses réflexions sur le meilleur moment pour partir : « Si vous voulez aller en Amazonie, cela ne fait pas vraiment de différence quand vous y allez ; c’est la forêt tropicale donc il pleut toute l’année. Il y a des hautes et des basses eaux, mais il y a des avantages aux deux. À marée basse, vous faites plus de promenades à travers la forêt, et à marée haute (janvier-mai), jusqu’à 10 m d’eau montent à travers la forêt – ce qui signifie que vous êtes 10 m plus haut dans la canopée lorsque vous êtes dans un bateau. Ainsi, les animaux qui vivent dans la canopée ne sont pas absolument à des kilomètres – vous pouvez les voir de beaucoup plus près !

Mai à septembre est le meilleur moment pour visiter l’Amazonie péruvienne, lorsque la faune se rassemble sur les berges rétrécies et que les foules de moustiques sont en déclin. Le ciel plus sec et plus clair est également meilleur pour le trekking dans les hautes terres.

LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE SONT-ELLES CONVENABLES AUX ENFANTS ?

“L’Amazonie est définitivement adaptée aux familles, mais je ne serais pas enclin à emmener des enfants de moins de 6 ans environ. Peut-être même pas des enfants plus jeunes âgés de 6 à 8 ans, vous ne voudriez pas les emmener dans ces très longs voyages, mais certains lodges sont mieux aménagé pour les familles. Je suis allé dans un lodge dans la réserve de Tambopata et nous avons passé un moment fantastique car ce n’est pas si loin, ce n’est pas juste au bord de la rivière, ils ont de très bons guides dédiés aux enfants et des sentiers aménagés pour les enfants, ils fournissent des bottes en caoutchouc pour enfants et ils ont une aire de jeux pour les enfants.”

Les visites de la forêt amazonienne sont un excellent choix pour les enfants qui s’intéressent à la faune et au plein air. Repérer des aras colorés volant au-dessus de nos têtes, écouter des singes hurleurs rugir dans les arbres et grimper dans la canopée de la forêt tropicale inspire l’émerveillement en chacun de nous et peut être particulièrement fascinant pour les enfants. La plupart des pavillons n’ont pas d’électricité, ils ne sont donc pas un bon choix pour les enfants qui comptent sur la télévision et les jeux vidéo pour se divertir. Certains lodges nécessitent des temps de transfert beaucoup plus longs pour atteindre ou sont particulièrement éloignés et rustiques. Demandez à votre coordinateur de voyage des recommandations. Certaines vaccinations et préventions contre le paludisme sont également recommandées pour ces circuits. Certains d’entre eux ne peuvent pas être administrés aux enfants de moins d’un certain âge/poids, bien que des alternatives soient généralement disponibles. Demandez conseil à votre pédiatre avant de réserver votre visite.

QU'EN EST-IL DE LA NOURRITURE DANS LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE

La nourriture de tous les lodges de l’amazonie sont excellentes, fraîche et authentique. Généralement, les lodges cherchent à proposer un mélange de cuisine locale et internationale. Les fruits, les légumes et les jus de la jungle offrent une fraîcheur unique qui est inégalée dans les climats plus tempérés. Bien que les choix de menus soient limités dans les lodges les plus éloignés, tous peuvent accueillir les végétariens ou d’autres préférences alimentaires courantes si un préavis suffisant est fourni

CONVERTISSEUR POUR L'ÉLECTRICITÉ DANS LA FORÊT AMAZONIENNE ?

Cela dépendra de l’endroit exact de l’Amazonie que vous visitez, car différents pays auront différents types. Certains voyages peuvent traverser les frontières, alors vérifiez auprès de vos planificateurs de voyage pour confirmer exactement quels pays vous visitez et quels sont leurs besoins en électricité. Généralement, vous pouvez vous attendre à ce qui suit :

Le Pérou utilise 220 volts, 60 cycles d’électricité. Les voyageurs auront besoin d’un convertisseur de tension pour les appareils de 110 volts. Les prises sont généralement du type plat à 2 broches que l’on trouve aux États-Unis, bien que certaines installations aient été notées pour utiliser les 2 broches arrondies à la place.

COMME SONT LES GUIDES TOURISTIQUES SUR L'AMAZONIE ?

Comme tous nos accompagnateurs, les guides dans l’Amazonie sont exceptionnels ! Ils parlent couramment l’anglais (certaines visites ont également un deuxième guide natif qui ne parle que peu l’anglais) et parlent généralement la ou les langues locales de la jungle ainsi que l’espagnol. Ils sont formés en biologie ou en écologie et se spécialisent dans le guidage dans la jungle, ce qui leur donne une capacité unique à repérer la faune insaisissable. Certains lodges emploient à la fois un guide natif de la région et un guide biologiste avec une formation formelle.

QUELLE EST LA TRANCHE D'ÂGE TYPIQUE POUR LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE ?

Nous avons eu des voyageurs de presque tous les âges lors de nos circuits en Amazonie. Ces voyages attirent généralement des familles multigénérationnelles ainsi que de jeunes mariés ou des voyageurs célibataires aventureux. Les voyageurs de tout âge peuvent probablement trouver une option Amazon où ils s’intégreront parfaitement.

LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE SONT-ELLES UN BON CHOIX POUR LES VOYAGEURS SOLO ?

Absolument! Nous organisons des visites en petits groupes (6 ou moins), ces visites sont donc un excellent choix pour les voyageurs individuels intéressés à connaître un petit groupe d’autres voyageurs. Certains lodges sont plus faciles à coordonner pour les voyageurs seuls que d’autres.

LES TOURS DE LA FORÊT AMAZONIENNE COMPRENNENT-ILS DES VOLS INTERNATIONAUX ?

Les tarifs des circuits n’incluent pas les vols internationaux. Nous constatons qu’il est généralement moins coûteux pour les voyageurs de les réserver séparément, ce qui vous permet également de choisir l’horaire et l’itinéraire qui vous conviennent le mieux. Vous êtes invités à les réserver vous-même, ou nous pouvons certainement vous aider à organiser ces vols avec un groupeur de tarifs aériens spécialisé dans les vols en Amérique du Sud.

COMBIEN DEVRAIS-JE BUDGET POUR LES POURBOIRES ?

Les pourboires ne sont pas requis sur l’une de nos visites. Cependant, il est de coutume en Amérique latine d’offrir un petit pourboire pour un service exceptionnel. Les montants des pourboires varient considérablement, bien que certains voyageurs rapportent qu’environ 2 à 10 $ par jour pour votre guide sont courants. D’autres voyageurs choisissent d’emporter de chez eux de petits cadeaux à offrir aux prestataires de services en cours de route.

VAIS-JE VOIR DES AUTOCHTONES?

Les communautés indigènes du parc Manu ne sont pas accessibles aux touristes. Les chances de voir des nomades vivant dans l’isolement sont très faibles car les zones touristiques sont établies pour éviter les zones qu’ils utilisent, mais si vous les rencontrez, vous devez quitter la zone et éviter tout contact avec eux et signaler immédiatement l’incident au Personnel du parc.

PUIS-JE NAGER DANS LES LACS ET LES RIVIÈRES ?

Pour des raisons de sécurité, il est interdit de se baigner dans les rivières et lacs.

SUIS-JE AUTORISÉ À PÊCHER À L'INTÉRIEUR DU PARC NATIONAL DE LA MANU?

C’est strictement interdit. Seules les communautés autochtones locales sont autorisées à pêcher et à chasser dans les zones autorisées à l’intérieur du parc.

LA FORÊT AMAZONIENNE VAUT-ELLE LA VISITER ?

La reponse courte est oui. Surtout si vous êtes un amoureux de la nature, l’Amazonie est l’un des endroits les plus fascinants au monde. Il abrite au moins 10 % de la biodiversité mondiale. En fait, ses habitants comprennent 40 000 espèces végétales (16 000 types d’arbres) et plus de 5 000 espèces animales. Cependant, si vous n’êtes au Pérou que pour voir des ruines antiques et que vous n’aimez pas vraiment être immergé dans la nature, ce n’est probablement pas l’endroit pour vous.

QUELLE EST LA FORÊT AMAZONIENNE ?

La forêt amazonienne a une superficie comprise entre 3 et 3,2 millions de milles carrés (7,8 et 8,2 millions de kilomètres carrés). C’est la plus grande forêt tropicale du monde et 80% de ses terres sont couvertes de forêts. Pour mettre en perspective, la taille physique de l’Amazonie équivaut à peu près à la taille de l’ensemble des 48 États inférieurs des États-Unis.

COMBIEN DE L'AMAZONE SE TROUVE AU PÉROU ?

13% de l’ensemble de la forêt amazonienne se trouve au Pérou. 60 % de la forêt amazonienne se trouve au Brésil et 10 % en Colombie. Cela étant dit, 60% du Pérou est couvert de forêt amazonienne.

QU'EST-CE QUI EST MIEUX - MANU OU TAMBOPATA OU IQUITOS ?

Cela dépend du temps dont vous disposez et de vos intérêts spécifiques. Pour les itinéraires courts, Tambopata Jungle a probablement l’observation de la faune la plus accessible. Iquitos offre la chance unique de faire une croisière sur le fleuve Amazone. Le parc national de Manu est bien adapté aux voyageurs disposant de plus de temps qui ne craignent pas un hébergement de base en échange d’une expérience unique d’oiseaux spectaculaires, de blocs d’argile et d’habitats uniques.

L'AMAZONE PÉRUVIENNE EST-ELLE SÉCURISÉE ?

Oui, l’Amazonie péruvienne est une destination touristique sûre ; mais comme partout, vous devez pratiquer la précaution. Restez avec votre groupe de touristes à tout moment et promenez-vous uniquement dans la propriété de votre lodge pendant votre temps libre. Ne rejoignez pas les visites dans la rue et ne suivez pas des personnes/guides que vous ne connaissez pas. De plus, la forêt tropicale est pleine d’animaux sauvages, alors assurez-vous de regarder où vous marchez et soyez conscient de l’endroit où vous placez vos mains.

FLORE ET PAYSAGE DU PARC NATIONAL DU MANU

Avec une gamme de zones écologiques contenues dans le parc national de Manu, le terrain varie des forêts amazoniennes à 150 mètres au-dessus du niveau de la mer, à des portions de Yungas péruviens à des altitudes moyennes, en passant par les prairies humides des Andes centrales aux plus hautes altitudes de 4 200 mètres.

Cette variété conduit à un niveau incroyable de biodiversité, qui comprend plus de 15 000 espèces de plantes dans tout le parc national de Manu (c’est 10 % des espèces de plantes vasculaires du monde !). Pas moins de 250 variétés d’arbres ont été trouvées sur un seul hectare ici, et potentiellement d’autres attendent d’être découvertes.

Avec 40 % de Manu classés comme forêt tropicale de basse altitude amazonienne, les voyageurs peuvent compter sur les marécages de palmiers mauriciens, les forêts inondables saisonnières et les lacs oxbow (plis de rivière qui ont été coupés du reste de la rivière qui coule). Le feuillage dense se mélange aux prairies ouvertes et vastes (beaucoup plus faciles pour les observations d’animaux), alors que des plantes colorées et inhabituelles, grandes et petites, parsèment le paysage. De nombreuses plantes médicinales utilisées depuis longtemps par les autochtones peuvent être trouvées ici, avec une variété d’utilisations qui ont permis l’habitation humaine pendant des siècles.

ANIMAUX DU PARC NATIONAL DU MANU

La forêt amazonienne est une plaque tournante de la biodiversité, mais pour la voir, vous devrez aller en profondeur. Les guides locaux, leurs sens attentifs aux ombres des arbres et au bruissement des feuilles, repéreront facilement les animaux secrets, en particulier dans les régions les plus reculées et les plus inhabitées de la forêt tropicale. Lisez la suite pour notre guide sur la faune amazonienne et où la voir.

Il peut sembler étrange que l’endroit avec la plus grande biodiversité de la planète ne soit pas nécessairement le meilleur pour l’observation de la faune. Il y a trop d’arbres et tellement d’endroits où se cacher. Nos spécialistes des vacances soulignent que plus que la faune, « vous optez pour ce sentiment d’être en Amazonie. Le simple fait d’être dans cette immense forêt tropicale et de se sentir vraiment très petit, c’est assez humiliant.

Vous êtes plus susceptible d’entendre les habitants de l’Amazone que de les voir – la forêt tropicale est étonnamment bruyante. Comme une apparition soudaine d’acouphènes, le bourdonnement constant de millions d’insectes sera la piste d’accompagnement tout au long de vos vacances ici. Les singes hurleurs peuvent être entendus à cinq kilomètres de distance et le bellbird à gorge nue et le piha hurlant sont deux petits oiseaux avec des poumons de cent décibels. Des hordes de pécaris (petits cochons) peuvent parfois être entendus se précipiter dans les sous-bois par groupes d’une centaine.

Vivant dans les écosystèmes florissants de Manu, de nombreuses espèces volent, voltigent et grimpent au-dessus de leur tête. Comme le paysage varié offre une combinaison unique de flore, il offre également une gamme de faune à observer. Jusqu’à présent, cela comprend 222 espèces de mammifères, 99 espèces de reptiles, 140 espèces d’amphibiens, 1 000 espèces d’oiseaux, 210 espèces de poissons et plus de 2 300 insectes (sans compter les nombreuses espèces restées sans nom).

Certains des plus impressionnants de la faune riche et diversifiée du parc national de Manu sont le jaguar péruvien, les aras, le puma, l’ocelot, la loutre géante, le fourmilier géant, le tatou géant, le tapir brésilien, une variété de paresseux, marais le cerf (d’autant plus unique qu’il s’agit en fait d’un animal de la savane) et quatorze espèces différentes de singes.

Les singes sont l’un des sites les plus courants pour les visiteurs, connus pour jouer dans les arbres et regarder l’activité ci-dessous. Les clients peuvent également s’attendre à un éventail d’oiseaux et de papillons qui traversent constamment la canopée de la forêt tropicale, et les observations de plusieurs reptiles et insectes uniques ne sont jamais loin. Gardez les yeux ouverts pour l’un des mammifères les plus rares de la jungle et partez peut-être avec l’observation de votre vie.

OÙ VOIR LA FAUNE DANS LA FORÊT AMAZONIENNE

En termes de ce que vous verrez, « cela dépend vraiment de jusqu’où vous allez ». Dans le parc national de Manú, où sont basés certains de nos spécialistes des vacances nature, en Amazonie péruvienne. Il a été responsable de la régénération d’une zone de forêt tropicale complètement détruite et de la restauration de sa biodiversité à 87% – une des nombreuses organisations travaillant dans des parcs et réserves régionaux éloignés. Le parc national de Manú est protégé depuis assez longtemps, c’est donc un bon endroit si vous voulez essayer de voir de grands mammifères, mais dans tous ces lodges, vous verrez des singes et des oiseaux, des insectes, des serpents et des araignées.

Nous sommes allés dans de nombreuses régions d’Amazonie au Brésil, en Équateur, en Bolivie, au Pérou… vraiment Manú Park ne se compare à aucun de ces endroits. Nous le décririons complètement comme un safari africain mais en Amazonie, en termes de ce que vous voyez, à quel point vous êtes éloigné. C’est un peu comme un effet Galapagos. Ils n’ont pas peur de nous, ils sont curieux parce qu’ils ne voient pas du tout les humains. Le nombre de personnes qui visitent le parc national de Manú n’est rien. Vous avez besoin de temps pour y aller, mais nous le recommandons à 100%, en termes de faune, c’est incroyable.”

Jaguars

Le jaguar est le plus gros cousin du léopard. Plus lourd, plus musclé et avec des mâchoires capables d’écraser la carapace d’une tortue, c’est le plus grand félin du continent. Il est à la fois vénéré et redouté, le véritable roi de la jungle et l’une des observations les plus recherchées de la forêt tropicale.

Les jaguars sont largement distribués, mais leur nombre décroissant et leur nature furtive en font l’un des animaux les moins tachetés d’Amazonie. Plus vous passerez de temps ici et plus vous vous enfoncerez dans la jungle, meilleures seront vos chances. Choisissez une visite qui vous emmène dans un parc national ou une réserve, ou séjournez dans un écolodge qui utilise l’argent gagné par les touristes pour protéger les environs

Aigles harpies

L’un des oiseaux les plus sous-estimés de l’Amazonie, l’aigle harpie est un rapace énorme et assez terrifiant, avec des griffes de la taille d’un grizzli. Ces prédateurs puissants peuvent être trouvés à travers l’Amazonie, mais nichent régulièrement le long des rivières. On les trouve également dans la réserve nationale de Tambopata au Pérou où, en conséquence directe des revenus du tourisme, la chasse et l’abattage d’arbres ont diminué, augmentant le nombre d’aigles harpies en voie de disparition et en faisant une destination populaire pour les vacances de photographie animalière.

Singes

Il y a certaines parties de la forêt tropicale où vous verrez une faune qui n’existe tout simplement nulle part ailleurs en Amazonie ou dans le monde. Les singes sont l’un des animaux les plus couramment observés en Amazonie, souvent trouvés se prélasser dans les jardins des lodges, comme les tamarins empereurs à moustaches sorciers du lodge Manú Park.

Loutres de rivière géantes

De nombreuses excursions dans la forêt amazonienne sont basées sur l’eau, dirigées par des guides sur de petits canoës motorisés, il est donc très facile de rencontrer des loutres de rivière. Ces membres géants de la famille des belettes peuvent être aperçus en train de se nourrir des énormes poissons qui vivent dans les rivières et les ruisseaux – atteignant près de 2 m de long, ils sont beaucoup, beaucoup plus gros que les loutres que nous connaissons.

Des oiseaux

Dans cette forêt tropicale pauvre en nutriments, des centaines d’aras se rassemblent sur les rives argileuses de l’Amazonie, très probablement à la recherche de sel dans le sol. Ces sites de léchage d’argile se trouvent dans le parc national de Manú et la réserve nationale de Tambopata, où une frénésie colorée d’oiseaux se nourrissant peut être observée, sans être dérangée, pendant que votre bateau flotte en aval.

Insectes et serpents

Certaines personnes pensent qu’elles ne vont pas aimer ça à cause des insectes et des moustiques mais, en fait, j’ai toujours trouvé dans les lodges que vous n’avez pas vraiment de problème car vous avez toujours des moustiquaires sous lesquelles dormir et des moustiques ne viennent généralement pas dans les bâtiments. C’est la même chose avec les araignées et autres insectes et serpents, vous devez vraiment chercher ces créatures, elles ne vont pas se glisser autour de vos pieds. Donc, ce n’est en fait pas autant un problème que vous le pensez. »

QUE DOIS-JE EMPORTER POUR LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE ?

Après avoir réservé votre visite, vous recevrez une liste de colisage détaillée avec votre paquet de départ. En général, les tissus légers, synthétiques, respirants et à séchage rapide offrent le plus de confort. Des manches longues, un chapeau de soleil et un pantalon long sont conseillés pour se protéger des insectes et du soleil. Les pantalons convertibles légers qui se transforment en shorts sont une excellente option car vous pouvez les convertir en short pendant la chaleur de la journée et revenir sur toute leur longueur lorsque les insectes sont à leur pire le soir. Contrairement à la plupart des destinations, vous voudrez probablement prévoir une tenue distincte pour chaque jour. Les vêtements sèchent très lentement dans la jungle et vous ne voudrez peut-être pas remettre la chemise imbibée de transpiration de la veille ! Assurez-vous d’apporter beaucoup de crème solaire et d’insectifuge, ainsi que tous les articles de toilette personnels dont vous avez besoin, car il est difficile de trouver des remplaçants dans ces lodges isolés.

CHECKLIST : QUE PORTER DANS LA FORÊT AMAZONIENNE ?

La préparation de votre séjour est le moment où l’émotion et l’anticipation commencent vraiment. Mais si vous ne passez jamais de temps dans la jungle amazonienne, vous ne savez peut-être pas quoi emporter. Nous avons préparé cette liste pour vous aider avec quelques lignes directrices et suggestions. Cette liste est uniquement destinée à fournir des idées et des suggestions sur ce que vous voudrez peut-être apporter et rien sur cette liste n’est obligatoire.

DOCUMENTS OFFICIELS:

  • Passeport valide
  • Billets d’avion

VÊTEMENTS:

Articles légers et facilement lavables pour le soir ou en voyage

T-shirts – chemise(s) synthétique(s) légère(s) à manches longues pour la protection contre le soleil/les insectes

Chemises et pantalons à manches longuesLa meilleure chose à faire est de mettre un pantalon à fermeture éclair, car de cette façon, vous pourrez toujours raccourcir votre pantalon rapidement au cas où il ferait trop chaud. En ce qui concerne ce qu’il faut porter dans la forêt amazonienne, les manches longues et les pantalons longs sont probablement le meilleur conseil que nous puissions vous donner, car ils vous aident à éviter de vous faire piquer par des moustiques ou d’autres insectes.

  • Short de randonnée – synthétique, séchage rapide
  • Pantalon de randonnée – synthétique, séchage rapide
  • Chaussettes et chaussons de randonnée
  • Maillot de bain

ÉLECTRONIQUE:

Pendant des heures limitées, un courant de 220 V est disponible pour charger les batteries à certaines heures de la journée. La plupart des composants électroniques actuels (par exemple, les ordinateurs portables, les appareils photo, les téléphones portables, les tablettes) peuvent être chargés en toute sécurité à l’aide d’une alimentation 220, mais vérifiez d’abord le manuel du propriétaire.

  • Appareils photo et batteries supplémentaires
  • Chargeurs pour téléphone portable, appareil photo et petits appareils électroniques
  • Appareil photo et carte mémoire supplémentaire

Emportez votre appareil photo, une carte mémoire supplémentaire et votre chargeur avec vous. Il y a de l’électricité dans les lodges à certaines heures de la journée afin que vous puissiez recharger vos appareils.

BAGAGE:

Restrictions de poids :

Nous n’avons pas de restrictions de poids pour les bagages, mais nous demandons à chaque invité de limiter le poids de ses bagages à 23 kg ou 50 lb. Si vos bagages pèsent plus que ce montant, prévoyez de stocker le supplément à Cusco ou Puerto Maldonado  à notre bureau dans notre salle de stockage sécurisée jusqu’à votre retour de voyage.

SAC À DOS

Un sac à dos est utile pour apporter vos affaires personnelles au lodge. Également pour les excursions quotidiennes, afin que vous puissiez stocker en toute sécurité de l’eau, des appareils photo, etc.

  • Sac de sport (les roulettes et la poignée rétractable sont bien), solide et assez grand pour contenir des vêtements et du matériel
  • Pochette ou ceinture de sécurité pour passeport
  • Sac à dos pour transporter des vêtements de pluie, un appareil photo, de l’eau et des collations
  • Étiquettes à bagages et serrures à bagages

VÊTEMENTS & ACCESSOIRES:

  • Chapeau de soleil
  • Bandana

VÊTEMENTS D’EXTÉRIEUR :

  • Veste de pluie (ou poncho) – imperméable et respirante
  • Pantalon de pluie – imperméable et respirant, fermetures éclair latérales fortement recommandées
  • Coupe-vent léger

CHAUSSURE:

Chaussures et chaussettes

Presque toutes les excursions se font dans des bottes en caoutchouc (fournies par le lodge), vous devez donc apporter des sandales, des tongs ou des chaussures normales pour votre séjour au lodge. Emportez une paire de chaussettes supplémentaire avec vous car vous pouvez rapidement avoir les pieds mouillés et en sueur dans la jungle.

  • Bottes de randonnée légères ou chaussures de trail, rodées
  • Chaussures de marche ou sandales confortables
  • Sandales ou chaussons d’eau

ACCESSOIRES DE VOYAGE :

  • Lunettes de soleil et sangle de retenue
  • Crème solaire et baume à lèvres
  • Insectifuge au Deet
  • Petites jumelles
  • Handi-lingettes
  • Trousse de toilette
  • Gel hydroalcoolique
  • Montre avec réveil ou réveil de voyage
  • Lampe frontale/lampe de poche avec piles/ampoules supplémentaires
  • Trousse de secours personnelle
  • Petite serviette et gant de toilette

ÉQUIPEMENT DE TERRAIN EN OPTION :

  • Couteau de poche ou multi-outil
  • Matériel de lecture et d’écriture
  • Sacs Ziploc pour un rangement facile
  • Filet anti-moustique

DES MÉDICAMENTS:

  • Spray anti-moustiques et insectifuge
  • S’il y a une chose que vous ne voulez pas oublier, c’est l’insectifuge, car il y a beaucoup de moustiques en Amazonie ! Astuce : procurez-vous une crème à la cortisone car elle aide à soulager l’envie de démanger.
  • Creme solaire imperméable

Comme la jungle amazonienne se trouve directement sur l’équateur, le soleil est très intense. Nous vous conseillons donc de prendre une crème solaire waterproof avec un indice de protection solaire de 50.

PRODUITS DE BEAUTÉ

Emportez avec vous shampoing, savon, dentifrice, brosse à dents, déodorant et tout ce que vous utilisez en cosmétique.

  • Médicaments personnels
  • Comprimés anti-paludisme
  • Médicaments contre les allergies

LAMPE DE POCHE

De nombreux lodges proposent une promenade jung la nuit, il est donc conseillé de prendre une lampe frontale ou une lampe de poche ordinaire avec vous.

ESPÈCES POUR DES SOUVENIRS OU DES POURBOIRES

Si vous souhaitez acheter des souvenirs, commander des boissons au bar de votre lodge ou donner un pourboire aux guides/au personnel, vous aurez besoin d’espèces. Dans certains lodges, les boissons ou plats de la carte peuvent être payés par carte, dans d’autres non (il est préférable de contacter directement votre lodge pour le savoir).

BOUTEILLE D’EAU

Comme vous allez beaucoup transpirer à cause de la chaleur dans la jungle, vous devez vous assurer de boire suffisamment d’eau. Gardez une bouteille d’eau par personne, car la plupart des lodges proposent des distributeurs d’eau gratuits.

CHOSES À CONSIDÉRER:

N’oubliez pas de toujours emporter les articles essentiels tels que votre passeport, votre argent, vos lunettes, vos chaussures de randonnée, une paire de shorts/chemise/haut en molleton/sandales et des médicaments dans vos bagages à main, au cas où vos bagages seraient retardés.

Le coton est merveilleux par temps chaud. Cependant, une fois mouillé, il drainera la chaleur de votre corps. Apportez de la laine ou des synthétiques tels que Capilene®, MTS® et Thermax®.

Apportez des vêtements légers et qui vous protègent du soleil. Les couleurs de terre en sourdine sont idéales pour l’observation de la faune. Il est toujours bon d’avoir une veste légère à manches longues, surtout pour les soirées.

Testez toujours vos couches avant un voyage. Votre couche extérieure doit s’ajuster facilement sur les couches intérieures sans se lier ni se tasser.

Assurez-vous que les bottes sont rodées. Apportez de la moleskine pour le traitement des pieds. Des chaussettes fines portées sous des chaussettes de randonnée régulières peuvent minimiser le risque d’ampoules. La chaussette intérieure doit être en synthétique et non en coton. Testez votre combinaison de chaussettes avant de partir en voyage.

Les sacs de rangement sont parfaits pour trier le matériel. Utilisez différentes tailles/couleurs pour différencier les contenus.

Les sacs en plastique sont parfaits pour garder les vêtements et le matériel au sec. Utilisez des sacs Ziploc pour séparer les vêtements mouillés des vêtements secs.

Si vous portez des lunettes de vue, utilisez un cordon de sécurité et apportez une paire supplémentaire si possible. Les porteurs de lentilles de contact doivent également apporter un ensemble supplémentaire ou apporter des lunettes de secours.

QUELLES SONT LES TEMPÉRATURES DANS LA JUNGLE AMAZONIENNE DE MANU ?

Le premier jour de votre visite, nous traversons les Andes, où vous devriez avoir un pull et une veste coupe-vent et imperméable. L’après-midi, les températures atteignant la forêt de nuages ​​sont plus agréables.

La première nuit que vous passez dans la forêt de nuages, à 1600 m., vous pouvez vous attendre à des températures comprises entre 12 et 18°C ​​(53 à 62°F), et en atteignant la forêt de plaine, vous devez vous attendre entre 26 et 36°C (78 à 62°F). 95°F) pendant la journée et autour de 20 à 26°C (66 à 78°F) la nuit.

Cependant, les vents froids de la Patagonie peuvent atteindre la jungle amazonienne de Manu et la température peut descendre jusqu’à environ 10 degrés Celsius (50F). Ces « friajes » sont plus fréquents pendant l’hiver de l’hémisphère sud (entre avril et fin août).

À certaines occasions, nous pouvons avoir un front froid (« friaje ») du sud, cela se produit principalement pendant les mois de mai à juillet/août (saison sèche). Lorsque ces vents atteignent la forêt des basses terres, les températures peuvent descendre jusqu’à 14 ou 10°C (50°F), ce qui semble plus froid en raison de l’humidité de la forêt tropicale.

COMMENT EST-IL MÉTÉO DANS LE PARC NATIONAL DU MANU ?

Le climat du parc national de Manu est chaud, tropical et humide. La température est plus ou moins constante au cours de l’année.

Manu Jungle a des variations saisonnières en ce qui concerne la quantité de précipitations, étant la saison la plus humide entre octobre et mai et la saison la plus sèche entre juin et septembre.

La jungle amazonienne peut être explorée en toute saison et nous pouvons organiser des visites tous les jours de l’année.

ALLONS-NOUS RANDONNER MÊME S'IL PLEUT ?

Ici, il ne pleut jamais pendant de longues périodes en raison du climat tropical. Vous pourrez faire toutes les activités incluses dans le circuit, mais l’ordre peut changer en fonction des conditions météorologiques.

Nous faisons de la randonnée sous la pluie et dans toutes les autres conditions météorologiques que la nature décide de nous infliger. Après tout, nous partons à l’aventure !

CONSEILS DE VOYAGE DANS LA FORÊT AMAZONIENNE

Repérer la faune

«En ce qui concerne les observations de la faune, il y a un tel élément de chance, donc je recommande toujours aux gens de rester aussi longtemps qu’ils le peuvent et d’essayer vraiment de se détendre, de parcourir certains des sentiers par vous-même si vous le pouvez. Et tout va toujours mieux dès le matin. Tous les lodges Amazon vous lèvent à cinq heures du matin pour sortir et faire une promenade avant le petit-déjeuner, mais je les ferais toujours parce que c’est à ce moment-là que vous allez voir des choses.

Conseils de nos voyageurs

Chez Andean Great Treks, nous pensons que les meilleures personnes pour conseiller nos voyageurs sont souvent… les autres voyageurs. Ils reviennent toujours de nos visites avec des conseils d’emballage, des bulletins météorologiques, des idées sur ce qu’il faut faire – et des opinions sur ce qu’il ne faut pas faire.

Nous avons sélectionné quelques-uns des conseils les plus utiles pour les vacances en Amazonie que nos clients ont fournis au fil des ans pour vous aider à tirer le meilleur parti de vos vacances – et de l’espace à l’intérieur de votre valise.

S’amuser! Faites attention à ce que vous mangez – la nourriture péruvienne de quatre et cinq plats qui est fraîche et saine peut accumuler des kilos si vous ne faites pas attention. Marchez beaucoup pour le garder. Apportez une bouteille d’eau rechargeable et éloignez-vous des bouteilles d’eau omniprésentes dans l’hôtel pour aider à réduire le plastique.

Ce sont des vacances très actives, vous devez donc être en forme et avoir un équipement de randonnée, de marche et de natation approprié. Il y a beaucoup d’activités facultatives chaque jour, budgétisez en conséquence. Tout le monde est différent, mais vous trouverez probablement quelqu’un qui veut faire la même chose que vous. Apportez une bonne trousse de premiers soins. Si vous n’avez besoin de rien, quelqu’un d’autre dans votre groupe le fera probablement – si vous oubliez quelque chose, ne vous inquiétez pas, tout le monde partage et vous pouvez acheter des fournitures dans les grandes villes. Soyez ouvert d’esprit et vous passerez des vacances extrêmement agréables.

« Ce sont de vraies vacances d’aventure, donc pas pour ceux qui cherchent à se détendre ou à s’asseoir près d’une plage, ce qui signifiait que c’était parfait pour nous. Méfiez-vous du soleil – c’est méchant! Emportez beaucoup de petits billets en espèces – même les billets de 20 $ sont difficiles à changer.

Apportez des couches. Il faisait froid aux plus hautes altitudes et très chaud à Manú. Une chemise légère à manches longues était utile pour se protéger du soleil et des insectes et des vêtements de couleur neutre étaient préférés pour le matin de léchage d’argile. J’étais très content d’avoir apporté mes bonnes jumelles, les oiseaux étaient incroyables.

QUELS VACCINS SONT NÉCESSAIRES POUR EXPLORER LES TOURS DE LA FORÊT AMAZONIENNE ?

INFORMATIONS SANITAIRES POUR LES VOYAGEURS AU PÉROU

Nous vous suggérons de consulter votre médecin traitant pour un avis médical professionnel.

PRÉPARER VOTRE VOYAGE AU PÉROU :

Avant de visiter le Pérou, vous devrez peut-être vous faire vacciner et prendre les médicaments suivants pour les maladies évitables par la vaccination et d’autres maladies auxquelles vous pourriez être à risque à votre destination : (Remarque : votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé déterminera ce dont vous aurez besoin, selon sur des facteurs tels que votre santé et vos antécédents de vaccination, les régions du pays que vous visiterez et les activités prévues.).

Pour en tirer le meilleur parti, consultez un fournisseur de soins de santé au moins 4 à 6 semaines avant votre voyage afin de laisser le temps à vos vaccins de faire effet et de commencer à prendre des médicaments pour prévenir le paludisme, si vous en avez besoin.

Même s’il vous reste moins de 4 semaines avant votre départ, vous devriez toujours consulter un fournisseur de soins de santé pour obtenir les vaccins, les médicaments antipaludiques et autres médicaments nécessaires et des informations sur la façon de vous protéger contre les maladies et les blessures pendant votre voyage.

Les Centers for Disease Control & Prevention vous recommandent de consulter un fournisseur de soins de santé spécialisé en médecine des voyages. Trouvez une clinique de voyage près de chez vous. Si vous souffrez d’un problème de santé, vous devez également partager vos plans de voyage avec tous les médecins que vous consultez actuellement pour d’autres raisons médicales.

Si vos plans de voyage vous amènent dans plus d’un pays au cours d’un même voyage, assurez-vous d’en informer votre fournisseur de soins de santé afin que vous puissiez recevoir les vaccins et les informations appropriés pour toutes vos destinations. Les voyageurs de longue durée, tels que ceux qui envisagent de travailler ou d’étudier à l’étranger, peuvent également avoir besoin de vaccinations supplémentaires, comme l’exige leur employeur ou leur école.

Assurez-vous que vos vaccins de routine sont à jour. Consultez les liens ci-dessous pour voir quels vaccins les adultes et les enfants devraient recevoir.

Les vaccins de routine, comme on les appelle souvent, comme ceux contre la grippe, la varicelle (ou la varicelle), la poliomyélite, la rougeole/les oreillons/la rubéole (ROR) et la diphtérie/la coqueluche/le tétanos (DPT) sont administrés à toutes les étapes de la vie ; le calendrier de vaccination des enfants et des adolescents et le calendrier de vaccination systématique des adultes.

Les vaccins de routine sont recommandés même si vous ne voyagez pas. Bien que les maladies infantiles, telles que la rougeole, surviennent rarement aux États-Unis, elles sont encore courantes dans de nombreuses régions du monde. Un voyageur non vacciné serait à risque d’infection.

MALADIES ÉVITABLES PAR LA VACCINATION :

Avant de visiter le Pérou, vous devrez peut-être vous faire vacciner et prendre les médicaments suivants pour les maladies évitables par la vaccination et d’autres maladies auxquelles vous pourriez être à risque à votre destination : (Remarque : votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé déterminera ce dont vous aurez besoin, selon sur des facteurs tels que votre santé et vos antécédents de vaccination, les régions du pays que vous visiterez et les activités prévues.).

  • Hépatite A ou immunoglobuline (IG)
  • Hépatite B
  • Typhoïde
  • Fièvre jaune

RECOMMANDATIONS :

Selon l’USCDC, il est recommandé à tous les voyageurs de plus de 9 mois de se rendre dans les zones <2 300 m d’altitude suivantes : l’ensemble des régions d’Amazonas, Loreto, Madre de Dios, San Martin et Ucayali et les zones désignées (voir carte 3-19) des régions suivantes : extrême nord-est d’Ancash ; le nord d’Apurimac ; le nord et le nord-est d’Ayacucho ; le nord et l’est de Cajamarca; le nord-ouest, le nord et le nord-est de Cusco; l’extrême nord de Huancavelica; le nord, le centre et l’est de Huanuco; le nord et l’est de Junin; l’est de La Libertad; le centre et l’est de Pasco; l’est de Piura; et le nord de Puno. La vaccination doit être administrée 10 jours avant le voyage et tous les 10 ans s’il existe un risque persistant.

RAGE:

La vaccination contre la rage n’est recommandée que pour certains voyageurs, notamment :

les voyageurs présentant des risques professionnels importants, tels que les vétérinaires

les voyageurs de longue durée et les expatriés vivant dans des zones à haut risque d’exposition

les voyageurs impliqués dans des activités susceptibles de les mettre en contact direct avec des chauves-souris, des chiens et des chats errants, des animaux sauvages et d’autres mammifères. Ces voyageurs comprennent des professionnels de la faune, des chercheurs, des vétérinaires ou des voyageurs d’aventure visitant des zones où les chauves-souris, la faune et d’autres mammifères se trouvent couramment.

PALUDISME:

Régions du Pérou avec paludisme : Tous les départements <2 000 m (6 561 pieds), y compris les villes d’Iquitos et de Puerto Maldonado, sauf aucun dans les villes d’Ica, Lima (et la côte au sud de Lima) et Nazca.

Si vous vous rendez dans une région du Pérou touchée par le paludisme, vous devrez discuter avec votre médecin des meilleurs moyens d’éviter de contracter le paludisme.

Le paludisme est toujours une maladie grave et peut être une maladie mortelle. Les humains attrapent le paludisme par la piqûre d’un moustique infecté par le parasite. Prévenez cette maladie grave en consultant votre fournisseur de soins de santé pour obtenir un médicament antipaludéen sur ordonnance et en vous protégeant contre les piqûres de moustiques.

MÉDICAMENTS DONT VOUS POURRIEZ AVOIR BESOIN :

Les médicaments sur ordonnance que vous prenez tous les jours. Assurez-vous d’en avoir assez pour durer pendant votre voyage. Conservez-les dans leurs bouteilles de prescription d’origine et toujours dans vos bagages à main. Assurez-vous de suivre les consignes de sécurité si les médicaments sont des liquides.

Médicaments antipaludéens, si vous voyagez dans une zone à risque de paludisme au Pérou et prescrits par votre médecin.
Médicament contre la diarrhée, généralement en vente libre.

Remarque : Certains médicaments disponibles sur ordonnance aux États-Unis sont illégaux dans d’autres pays. Consultez les fiches d’informations consulaires du Département d’État des États-Unis pour le ou les pays que vous avez l’intention de visiter ou l’ambassade ou le consulat de ce ou ces pays. Si vos médicaments ne sont pas autorisés dans le pays que vous visiterez, demandez à votre fournisseur de soins de santé d’écrire une lettre sur du papier à en-tête indiquant que les médicaments vous ont été prescrits.

AUTRES ÉLÉMENTS DONT VOUS POURRIEZ AVOIR BESOIN :

Comprimés d’iode et filtres à eau portables pour purifier l’eau si l’eau en bouteille n’est pas disponible. Voir Guide des filtres à eau, Guide de l’eau embouteillée commercialement et d’autres boissons et Salubrité des aliments et de l’eau pour des informations plus détaillées.

Écran solaire et lunettes de soleil pour la protection contre les effets nocifs des rayons UV du soleil. Voir Informations de base sur le cancer de la peau pour plus d’informations

Lingettes antibactériennes pour les mains ou désinfectant pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 % d’alcool.

POUR PRÉVENIR LES PIQURES D’INSECTES/MOUSTIQUES, APPORTER :

Des chemises légères à manches longues, des pantalons longs et un chapeau à porter à l’extérieur, dans la mesure du possible.

Spray anti-insectes volants pour aider à nettoyer les pièces des moustiques. Le produit doit contenir un insecticide pyréthroïde; ces insecticides tuent rapidement les insectes volants, y compris les moustiques.

Moustiquaires traitées à la perméthrine, si vous ne dormez pas dans une chambre climatisée ou bien grillagée et que vous vous trouvez dans des zones à risque de paludisme. Pour des informations sur l’utilisation et l’achat, voir Moustiquaires imprégnées d’insecticide sur le site du CDC sur le paludisme. À l’étranger, la perméthrine ou un autre insecticide, la deltaméthrine, peut être acheté pour traiter les moustiquaires et les vêtements.

Voir les autres médicaments en vente libre suggérés et les articles de premiers soins pour une trousse de santé pour les voyageurs.

APRÈS VOTRE RETOUR À LA MAISON :

Si vous ne vous sentez pas bien, vous devriez consulter votre médecin et mentionner que vous avez récemment voyagé. Informez également votre médecin si vous avez été mordu ou griffé par un animal lors d’un voyage.

Si vous avez visité une zone à risque de paludisme, continuez à prendre votre médicament antipaludique pendant 4 semaines (doxycycline ou méfloquine) ou 7 jours (atovaquone/proguanil) après avoir quitté la zone à risque.

Le paludisme est toujours une maladie grave et peut être une maladie mortelle. Si vous tombez malade avec de la fièvre ou une maladie pseudo-grippale lors d’un voyage dans une zone à risque de paludisme ou après votre retour chez vous (jusqu’à 1 an), vous devez consulter immédiatement un médecin et informer le médecin de vos antécédents de voyage.

Remarque importante : Ce document n’est pas un guide médical complet pour les voyageurs dans cette région. Consultez votre médecin pour obtenir des informations spécifiques liées à vos besoins et à vos antécédents médicaux; les recommandations peuvent différer pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques.

LES INSECTES SONT MAUVAIS? DOIS-JE APPORTER UNE MOUSTIQUAIRE ?

Attendez-vous à des bugs dans l’Amazonie. L’environnement chaud et humide offre un terrain fertile pour les moustiques et autres insectes gênants. Cela dit, de nombreux voyageurs sont surpris que les insectes ne soient pas aussi répandus qu’ils le pensent. Les diverses populations d’oiseaux à proximité de la plupart des lodges amazoniens aident à contrôler les populations d’insectes et les voyageurs sont souvent trop occupés à profiter des sites et des sons de la jungle pour être dérangés par les insectes persistants qui restent.

Cependant, la reproduction des moustiques dépend fortement des conditions météorologiques et le nombre d’insectes peut changer considérablement d’un jour à l’autre, en fonction de la quantité d’eau stagnante et d’autres facteurs météorologiques. C’est toujours une bonne idée de prendre des précautions raisonnables pour vous assurer d’avoir l’expérience la plus agréable. Utilisez un insectifuge contenant du DEET et portez des manches longues et des pantalons longs dans la mesure du possible, en particulier le soir et tôt le matin lorsque les insectes peuvent être à leur pire. Les lodges fournissent généralement des moustiquaires que vous pouvez mettre autour de votre lit et la plupart des voyageurs trouvent que les moustiquaires portables pour la randonnée ne sont pas nécessaires (mais apportez-les si vous êtes particulièrement sensible aux insectes !).

ACTIVITÉS QUE VOUS POUVEZ FAIRE DANS LA JUNGLE AMAZONIENNE

Lèche l’argile de l’ara

Découvrez quelques-uns des oiseaux les plus étonnants de la forêt amazonienne. De grands troupeaux d’aras et de perroquets se rassemblent autour des sections exposées des lits des rivières, appelées blocs d’argile, pour grignoter l’argile et socialiser. Pourquoi les oiseaux mangent-ils l’argile ? Certains scientifiques théorisent que l’argile contient du sodium et d’autres minéraux dont ils pourraient avoir besoin mais qu’ils n’obtiennent pas de leur nourriture. D’autres pensent que les oiseaux ingèrent l’argile pour aider à neutraliser les toxines qu’ils mangent de certaines plantes. Pour observer ces beaux oiseaux en action mangeuse d’argile, les guides peuvent vous signaler des blocs d’argile le long de la rivière lors d’un voyage en bateau ou vous emmener dans une couverture de camouflage protectrice en plomb sec.

Lacs Oxbow

Les lacs Oxbow sont des habitats uniques dans la région sud du bassin amazonien du Pérou. Ces lacs se forment lorsque les coudes de la rivière sont lentement coupés du débit d’eau principal pendant des centaines d’années. Commencez tôt votre journée et explorez les eaux du lac à bord d’un bateau à aubes. Avec de la chance, des caïmans, plusieurs espèces d’oiseaux et des familles résidentes de loutres géantes font partie de la faune que vous pourrez observer !

Visite de la canopée

Obtenez une nouvelle perspective de l’Amazonie lors d’une visite dans la canopée de la jungle. La diversité surprenante de la flore et de la faune varie non seulement selon l’habitat, mais aussi selon la distance par rapport au sol de la forêt tropicale. Le pont à baldaquin du pavillon de jungle Inkaterra Reserva Amazonica se balance à 31 mètres (103 pieds) au-dessus du sol de la forêt tropicale.

Promenade dans la jungle

Les promenades guidées dans la jungle sont une chance de s’imprégner de la nature environnante à un rythme plus lent. Certains sentiers serpentent dans des forêts anciennes d’arbres imposants, d’autres explorent des eaux profondes. En cours de route, votre guide expert vous indiquera la faune cachée et partagera ses connaissances sur la végétation de la forêt amazonienne.

Visite de la communauté locale

De nombreux lodges dans la jungle travaillent en étroite collaboration avec les communautés locales. Posada Amazonas est un lodge de jungle populaire près de la réserve nationale de Tambopata qui appartient en partenariat entre la communauté indigène Ese’eja et Rainforest Expeditions. La visite d’une ferme locale ou d’une clinique communautaire traditionnelle offre un excellent aperçu de la façon dont les habitants vivent en harmonie avec l’Amazonie.

TOURISME RESPONSABLE DANS LA FORÊT AMAZONIENNE

Le tourisme responsable nécessite des voyageurs responsables, et cette page est dédiée à vous aider à comprendre les très grands problèmes qui menacent actuellement la forêt amazonienne. Lisez la suite pour découvrir comment votre visite peut profiter à la forêt tropicale et aux personnes qui y vivent.

Déforestation des forêts tropicales

C’est un petit monde et nous sommes tous connectés. Vous ne le savez peut-être pas, mais chaque année, la même quantité de nutriments du sol emportée par les fortes pluies de l’Amazonie est remplacée par la poussière soufflée à travers l’océan depuis le Sahara. En fait, l’Amazonie est si grande que non seulement elle produit sa propre pluie, mais elle fournit de la pluie à des pays aussi éloignés que le Paraguay et l’Argentine.

Ce n’est pas une nouvelle que nous détruisons l’Amazonie – après tout, beaucoup d’entre nous ont été entourés par des campagnes de sauvegarde de la forêt tropicale depuis l’école. Mais nous avons maintenant atteint un point de basculement où, si nous ne nous arrêtons pas, les experts pensent que les systèmes naturels qui soutiennent cette énorme forêt tropicale seront brisés. La déforestation est directement liée à une réduction des précipitations en Amazonie, généralement considérée comme le facteur d’atténuation le plus puissant contre la hausse des températures. Nous jouons avec des systèmes terrestres naturellement régulés, et pas pour la première fois. Une étude récente de l’UCL montre que l’activité humaine en Amazonie a eu un impact sur le changement climatique bien avant la révolution industrielle.

De l’autre côté de la médaille, dans de minuscules poches isolées d’un immense territoire, la population indigène de l’Amazonie ne tient qu’à un fil. Au fil des siècles, les autochtones du continent ont été appauvris par le vol continu et la décimation de leurs terres au nom du développement. On estime que 11 à 50 millions d’habitants indigènes vivaient dans la forêt tropicale en 1500. Au Brésil, il n’en reste que 900 000, soit seulement 0,4 % de la population. Dans certains cas, seule une poignée de membres de certaines tribus sont encore en vie.

Depuis l’arrivée des Européens dans les années 1500, le peuple amazonien a souffert de discrimination, de persécution et de génocide de masse. Parallèlement à la menace des maladies d’origine coloniale, contre lesquelles ils sont peu immunisés, l’agriculture intensive est aujourd’hui le plus grand danger pour les moyens de subsistance de la plupart des peuples autochtones. Les cultures tribales traditionnelles ont été érodées et les langues indigènes sont oubliées, certaines ne sont plus qu’un seul locuteur.

Face à l’extinction, certaines tribus se sont tournées vers le tourisme. Les écolodges partiellement fondés et gérés par des communautés autochtones profitent à la fois aux habitants et à l’environnement dans lequel ils vivent. Ils ont également contribué à raviver l’intérêt pour la préservation des modes de vie traditionnels, car la démonstration des coutumes ancestrales aux étrangers motive les jeunes générations à les pratiquer.

Ce sont des exemples de la façon dont le tourisme peut offrir une solution économique aux habitants les plus pauvres de l’Amazonie, en fournissant non seulement des emplois mais, comme le prouve Uakari Lodge, des revenus plus élevés que le salaire local moyen.

Croisières sur le fleuve Amazone

Si la pensée d’une croisière évoque des images déroutantes d’immenses hôtels flottants traversant la forêt tropicale, vous ne seriez pas loin. Certaines des excursions les plus populaires sur le fleuve Amazone sont organisées par certaines des plus grandes compagnies de croisières au monde, transportant jusqu’à 1 000 passagers à la fois. Ces bateaux sont tout simplement trop gros pour s’aventurer au-delà de l’énorme artère principale de l’Amazone et il n’y a pas beaucoup de chance de repérer la faune ici. Remplis de salles de sport, de spas, de jacuzzis et de buffets, ils consomment énormément d’énergie et contribuent peu à l’économie locale.

Certaines des mêmes compagnies de croisière reconnues coupables de déverser des eaux usées sales le long des côtes et de rejeter du pétrole dans la mer remontent également l’Amazonie. La plupart ont un mauvais bilan en matière de pollution de l’air. Les bateaux plus petits et plus durables construits spécifiquement pour les croisières fluviales ont un impact environnemental moindre. Ce ne sont pas des croisières de luxe et consomment moins d’énergie, elles peuvent donc compter sur davantage de sources renouvelables et elles éteignent régulièrement leurs moteurs pour économiser du carburant. Ils sont également plus silencieux et leur taille les rend moins dommageables pour leur environnement, vous êtes donc plus susceptible de voir la faune.

Intégrité

Le bien bénéficie d’une protection naturelle à une échelle relativement importante en raison de son éloignement et est considéré comme l’une des zones les plus vierges de l’Amazonie péruvienne. La présence de grands prédateurs supérieurs dans les densités de population naturelles, tels que le jaguar, le puma, la loutre géante et la harpie féroce, témoigne de l’état général quasi vierge du parc national de Manu. Contrairement à d’autres parties du parc national Amazon Manu, on pense qu’il est encore largement exempt d’espèces exotiques envahissantes. Le bien est aujourd’hui intégré dans un complexe de conservation beaucoup plus large composé de différentes catégories d’aires protégées et d’aires communales indigènes, y compris les contiguës comprenant le parc national d’Alto Purus, le sanctuaire national de Megantoni, ajoutant une autre couche de protection. Des corridors fonctionnels s’étendent jusqu’à l’Amazonie brésilienne et bolivienne. Depuis l’extension du bien, le bassin versant du fleuve Manu, affluent majeur du Madre de Dios, est intégralement protégé. L’utilisation et l’interférence humaines directes sont minimes et principalement limitées à un petit nombre de résidents autochtones. À condition qu’ils maintiennent un mode de vie compatible avec les objectifs de conservation, leur présence n’est pas censée affecter négativement les valeurs de conservation du parc national de Manu. L’intégrité du bien pourrait être compromise par des aménagements inappropriés dans son voisinage, ce qui implique la nécessité de prendre fortement en compte la zone tampon environnante dans les efforts de protection et de gestion.

Exigences de protection et de gestion

L’isolement géographique et la protection de longue date ont sauvé le parc national de Manu des changements qui se sont produits ailleurs dans l’Amazonie péruvienne. L’histoire officielle de la conservation a commencé en 1968, lorsque la réserve naturelle de Manu a été déclarée. Grâce au dévouement d’un groupe d’écologistes péruviens et de partisans internationaux, le parc national a été officialisé par décret suprême en 1973. En 1977, le parc national de Manu a été reconnu par l’UNESCO comme la zone centrale d’une réserve de biosphère encore plus grande. Le parc national et la réserve de biosphère sont aujourd’hui sous l’autorité de l’agence nationale péruvienne des aires protégées, SERNANP, qui relève du ministère de l’Environnement. Le zonage du parc appartenant au gouvernement distingue différentes zones. La zone de loin la plus vaste est la zone restreinte, composée principalement de forêts non perturbées et dédiée exclusivement à la conservation avec un accès contrôlé pour les chercheurs et une utilisation des ressources de subsistance indigène de facto acceptée. D’autres zones plus petites sont une zone d’utilisation spéciale, deux zones de loisirs distinctes, une zone culturelle et une zone de récupération couvrant des zones andines relativement petites touchées par le bétail et l’utilisation connexe du feu. La plus petite zone est une zone dite de service autour de la station biologique de Cocha Cashu et des différents postes de contrôle tenus par des rangers. La gestion du bien est guidée par un plan directeur avec un comité composé de diverses parties prenantes mis en place pour assurer la participation et les contributions locales à la gestion.

COMMUNAUTÉS DU PARC NATIONAL DE LA MANU

Le parc national de Manu et sa zone adjacente, dans la réserve de biosphère de Manu, se caractérisent par leur grande diversité culturelle. La partie haute andine est habitée par des communautés paysannes quechuas ; la partie amazonienne par les peuples autochtones Matsigenka, Yine Harakmbut, Yora (Nahua), Nanty (Kugapakori) et « Mashco Piro », qui, comme certains Matsigenka et d’autres colonies, restent encore dans l’isolement volontaire ou en contact initial avec la société au sens large .
Dans la zone andine, le parc national de Manu jouxte les communautés paysannes quechua de Mendozayoc, Pucará, Solan, Televan, Sahuay, Jesús María, Lali, Patanmarca, Lucuybamba, Huaccanca, Pilco Grande, Pasto Grande et Jajahuana. Le parc national de Manu est lié aux communautés andines par le biais d’accords sur l’utilisation des pâturages, la réduction du conflit avec l’ours andin et la prévention des incendies de forêt. De plus, les festivités traditionnelles d’Inti Paqareq et de la Virgen del Carmen sont de la plus haute importance, qui, en raison de leur signification magico-religieuse, mobilisent les fidèles et les touristes du secteur Tres Cruces, à l’intérieur du PNM, pour apprécier la sortie fascinante du soleil.
Dans la région amazonienne, le parc national de Manu jouxte les communautés indigènes de Santa Rosa de Huacaria, Palotoa Teparo, Shipetiari, Isla de los Valles et Diamante. Au sein de l’ANP se trouvent les communautés autochtones de Tayakome, et son annexe Mayzal, et Yomibato, avec son annexe Cacaotal. De même, sur tout le territoire du Parc National de Manu, on trouve des populations Matsigenka en premier contact et des populations Mashco Piro en isolement volontaire. L’objectif de conservation des écosystèmes, qui est une priorité pour l’administration du Parc National de Manu, permet de garantir les services écosystémiques pour le maintien des conditions de vie des populations à l’intérieur du parc.
Culture
« Les peuples autochtones ont beaucoup à nous apprendre, non seulement sur le plan spirituel, mais aussi sur des questions pratiques concernant l’environnement dans lequel ils vivent. Les peuples autochtones ont de grandes connaissances sur les médicaments, les plantes sauvages comestibles et domestiquées, les teintures, les insectifuges, parfums et autres utilisations pratiques des plantes Non seulement les peuples autochtones ont une énorme connaissance des espèces végétales individuelles, mais ils connaissent aussi les communautés végétales locales, les habitudes et les types de forêts mieux que les scientifiques (Shepard G.).
Peuples autochtones en situation d’isolement et premier contact
Les peuples autochtones isolés ou en contact initial constituent des secteurs vulnérables de la société nationale qui ont été historiquement touchés en termes territoriaux, socioculturels, économiques et biologiques. Pour cette raison, l’État péruvien défend leurs droits par le biais d’un régime spécial de protection multisectorielle régi par la loi n ° 28736.

Communautés autochtones
Queros
La communauté indigène de Queros (CN Queros) comprend 6 975,99 hectares, situés dans le district de Kosñipata, province de Paucartambo, département de Cusco.
Le paysage de la communauté indigène Queros est montagneux, formant des pentes, des ravins, des chaînes de pics et des lames avec des pentes comprises entre 50% et 75%, et sa plage d’altitude varie de 824 m à 1773 m. Il est entouré par les rivières Blanco Grande et Chico, affluents de la rivière Queros. Ses canaux sont irréguliers (torrenteux) aux sources, formés par un relief rocheux.
La température moyenne annuelle est de 24°C, ce qui lui confère un climat chaud et humide, les hautes températures atteignent 29°C et les basses 18°C, et peuvent atteindre entre 6°C et 8°C en saison froide. Les précipitations annuelles moyennes sont de 3 102 mm avec une humidité relative annuelle moyenne de 87 %.
Dans les caractéristiques biologiques, la végétation correspond à des forêts primaires caractérisées par la présentation d’une composition de forêt ligneuse, d’espèces d’arbres en cours de régénération naturelle, d’une grande variété d’espèces de flore typiques de la haute jungle, d’espèces épiphytes parmi lesquelles se trouve la famille des Orchidaceae dehors, un sous-bois composé de fougères, de quelques arbres et d’une grande variété d’arbustes et d’herbes. Le potentiel faunique est très riche et varié et la zone est importante pour être un site unique et intact qui servira à abriter la faune des lieux voisins qui se déplacent en raison de la pression exercée par la chasse et l’exploitation forestière.
Santa Rosa de Huacaria
La communauté indigène de Santa Rosa de Huacaria comprend une superficie totale de 36 806,25 hectares, située dans le district de Kosñipata, province de Paucartambo, département de Cusco.
Le territoire de la communauté indigène de Santa Rosa de Huacaria est principalement caractérisé par des montagnes, présentant une topographie accidentée, des sols généralement superficiels et des affleurements abondants du substrat rocheux et d’une acidité élevée. Le centre peuplé de la communauté est situé à 520 mètres d’altitude. Il s’étend le long de la rive droite de la rivière Amalia jusqu’à sa jonction avec la rivière Piñi Piñi, en continuant en aval le long de sa rive droite jusqu’à ce qu’il rencontre l’embouchure de la rivière Huacaria puis la Quebrada Bienvenida.

La température annuelle moyenne est de 23,13º C, avec peu de variation tout au long de l’année, les températures minimales se produisent pendant les mois de juin et juillet, et les maximales se produisent pendant les mois de septembre et octobre, bien que tout au long de l’année les nuits soient très fraîches, présentant des changements brusques de température. La précipitation annuelle moyenne pour le bassin annuel est estimée à 2 876 mm, la variation spatiale des précipitations est liée à la proximité des chaînes de montagnes Piñi Piñi et Pantiacolla, où les valeurs de précipitations les plus élevées sont enregistrées dans leur voisinage, contrairement à Les zones les plus basses et les plus plates ont moins de précipitations.
Autres communautés
• Palotoa Teparo
• Shipetiari
• Shintuya
• Diamant
• Île des Vallées
• Tayakome
• Yomibate

Voir plus sur : http://bdpi.cultura.gob.pe/node/103#main-content

PARCS PROTÉGÉES DE LA FORÊT AMAZONIENNE

La réserve nationale de Tambopata, Pérou

La réserve nationale de Tambopata se trouve dans le sud du Pérou. Cela peut être atteint après seulement 30 minutes de trajet depuis la ville porte d’entrée de la forêt tropicale de Puerto Maldonado. Cette section du Pérou contient le plus de pierres à lécher en Amazonie. Ce sont des endroits fantastiques pour voir des perroquets aras colorés rassemblés sur l’argile. Vous pouvez également trouver de magnifiques lacs oxbow, qui abritent parfois des loutres de rivière géantes.

La réserve nationale de Tambopata couvre environ 274 690 hectares de forêt amazonienne de plaine. Cela protège la partie inférieure de la rivière Tambopata après sa descente du lac Titicaca dans les Andes. La réserve contient des animaux et des plantes fantastiques. Ceux-ci incluent les grands arbres émergents de noix du Brésil, d’acajou et de cèdre.

Repérez divers toucans, aras et autres perroquets survolant la forêt. Ceux-ci sont mieux vus dans les blocs d’argile et les tours à baldaquin, que vous pouvez trouver dans certains lodges de la forêt tropicale de Tambopata.

Les lodges de la forêt tropicale de Tambopata offrent des sentiers fantastiques, des lacs et des blocs d’argile. Et vous pouvez trouver une variété d’animaux de la forêt tropicale. Profitez de voir des troupeaux de pécaris, plusieurs singes différents et des loutres de rivière géantes. Vous avez même la chance d’apercevoir des jaguars depuis des huttes profondes. Notre lodge préféré de Tambopata est le centre de recherche de Tambopata. Ce lodge offre même 20% de chance d’apercevoir un jaguar sauvage.

Pour un autre animal préféré à trouver, un excellent lodge pour voir des loutres de rivière géantes est le Posada Amazonas Lodge, propriété de la communauté. Ceci est situé dans la forêt tropicale connectée à côté de la réserve. Pour donner un exemple de la réserve de Tambopata et de la forêt tropicale environnante, voici un tableau montrant les chances de voir différents animaux de la forêt amazonienne.

En tant que lodges recommandés pour fournir des exemples, le tableau contient des informations pour :

  • La Posada Amazonas
  • Le refuge Amazonas
  • Le centre de recherche de Tambopata

Le parc national de Manu, Pérou

Le parc national de Manu couvre un impressionnant 1,5 million d’hectares. La zone protège l’intégralité du fleuve Manu. Manu continue d’établir des records de richesse faunique. Ce n’est pas seulement en raison de sa grande superficie, mais aussi parce qu’il comprend la forêt pluviale des basses terres et la forêt des Andes.

Bien que cela ne soit pas autorisé dans le parc national lui-même, les visiteurs peuvent visiter la forêt tropicale connectée. Il s’agit de la forêt tropicale entourant le parc connue sous le nom de zone réservée. Profitez de quelques grands blocs d’argile d’ara où des centaines d’aras colorés se rassemblent sur l’argile. Vous pouvez également voir un magnifique lac avec des loutres de rivière géantes et différents singes

COMMENT RÉSERVER NOS EXCURSIONS DANS LA FORÊT AMAZONIENNE

Nous demandons un acompte de 50% pour maintenir votre réservation qui peut être effectuée avec n’importe quelle carte de crédit majeure, lorsque nous recevrons votre paiement, nous vous enverrons une confirmation de paiement par e-mail. Le solde restant sera dû au moment (ou avant) de votre arrivée à Cusco, à notre bureau de voyage.

COMBIEN DE TEMPS À L'AVANCE DOIS-JE RÉSERVER ?

Vous pouvez réserver votre visite Amazon à tout moment et généralement plus tôt vous réservez, mieux c’est, surtout pendant la saison sèche. Certains lodges se remplissent 6 mois à l’avance ou plus pendant les départs les plus populaires de la saison sèche (surtout de juin à août). Pendant la saison des pluies, les voyageurs peuvent souvent réserver à la dernière minute, bien qu’un préavis de 2 à 3 mois soit toujours recommandé pour vous donner le temps d’organiser les vaccinations, les vols internationaux, etc. Nous vous recommandons également d’attendre pour réserver vos vols internationaux jusqu’à la fin de votre visite. confirmé. Plus tôt nous organisons votre visite, plus tôt vous pourrez profiter des offres de vols dès qu’elles seront disponibles.

Nous sommes souvent en mesure d’accueillir des voyageurs de dernière minute (certains partant même dans moins d’une semaine !!), alors appelez-nous et nous ferons de notre mieux ! Pour les réservations de dernière minute, il est utile d’être flexible et organisé. Votre circuit de premier choix n’est peut-être pas disponible pour les dates que vous avez sélectionnées, mais votre coordinateur de voyage peut probablement vous recommander d’autres options similaires qui seraient tout aussi intéressantes ! De nombreux lodges ne retiendront pas les places moins de 30 jours avant le départ. Pour les réservations de dernière minute, il se peut qu’on vous demande d’envoyer votre formulaire d’inscription et le paiement du voyage immédiatement pour sécuriser vos places.

INFORMATIONS SUR LA DISPONIBILITÉ ET LES DÉPARTS POUR LES VISITES DE LA FORÊT AMAZONIENNE

Nous organisons des visites amazoniennes depuis le parc national de Manu tous les jours sans dates de départ fixes – en tenant compte de votre emploi du temps, pas du nôtre !

PUIS-JE PAYER UNE VISITE DE LA FORÊT AMAZONIENNE AVEC VISA OU MASTERCARD ?

Oui, vous pouvez payer votre visite de la forêt amazonienne avec VISA, Mastercard et la plupart des autres cartes de crédit comme AMEX, Discovery, etc. Mais des frais de 5,5 %.

Veuillez lire attentivement le programme de la visite avant de réserver une visite, si vous avez des questions, nous serons heureux d’y répondre. Des modifications de l’itinéraire peuvent survenir en raison des circonstances naturelles du parc national de Manu.

Pour une réservation, nous avons besoin de votre nom complet, adresse, âge, numéro de passeport et nationalité. Pour garantir votre réservation, nous demandons un acompte de (minimum) 300 US $ par personne pour les circuits plus longs et 200 US $ par personne pour les circuits courts.

Le dépôt peut être fait à notre formulaire de réservation dans notre page Web. Ensuite, nous confirmons par email la réception de l’acompte et de votre ou vos réservation(s) de circuit.

Le solde sera payé en espèces à Cusco le jour de votre arrivée (en Soles ou US$). Le paiement par Visa ou Master card est également possible, mais comporte des frais de 5,5 %.

Veuillez noter que les billets en dollars américains endommagés ne sont pas acceptés au Pérou, car il s’agit d’argent étranger. Même de petites déchirures sont des raisons pour lesquelles les factures sont refusées.

COMBIEN COÛTE UNE VISITE PRIVÉE DE LA FORÊT AMAZONIENNE ?

Veuillez nous contacter avec votre idée de visite privée d’Amazon, y compris la taille du groupe et nous dire laquelle de nos visites souhaitez-vous utiliser comme base pour créer l’expérience souhaitée.

Le coût dépend de ces informations.

Nous pouvons faire des voyages personnalisés jusqu’à 4 jours dans le parc national de Manu, dans la jungle de Tambopata. Vous pouvez prévoir un mélange d’hébergement pour le format plus aventureux. Nous avons des guides bilingues spécialisés, avec des années d’expérience dans les visites d’observation des oiseaux, les visites de groupe et les visites privées.

Toute la nourriture, l’eau et le matériel de camping seront fournis.

QUELLES SONT LES POLITIQUES D'ANNULATION ?

Les annulations effectuées 16 jours ou plus avant la date de départ seront remboursées à 100% lorsqu’il n’y a pas d’offre spéciale (tarif) moins 5% pour les frais administratifs.

Les annulations à moins de 15 jours avant la date de départ seront facturées au plein tarif.

Les remboursements ne s’appliqueront pas en cas d’annulation de voyages aériens, routiers, lacustres, fluviaux ou de sentiers en raison de changements dans les horaires des compagnies aériennes, de mauvaises conditions météorologiques, de grèves civiles ou gouvernementales, de catastrophes naturelles ou gouvernementales, d’actes de terrorisme, de force majeure (y compris les événements mondiaux ou conditions sanitaires locales), activité criminelle ou maladie.

INFORMATIONS ESSENTIELLES DE VOYAGE

INFORMATIONS ESSENTIELLES DE VOYAGE ESSENTIAL TRIP INFORMATION

Vous voulez un aperçu approfondi de ce voyage? Essential Trip Information fournit tout ce que vous devez savoir sur cette aventure et plus encore.

Afficher les Informations Essentielles sur le Voyage

MEILLEURE SAISON POUR VOYAGER

Le meilleur moment pour visiter le Pérou est pendant la saison sèche, entre mai et novembre, lorsque le temps est sec et lumineux, avec des précipitations plus fréquentes entre novembre et avril.

JANVIER Chaud - Forte pluie
FÉVRIER Chaud - Forte pluie
MARS Chaud - Forte pluie
AVRIL Chaud - Pluie légère
PEUT Chaud
JUIN Chaud
JUILLET Chaud
AOÛT Chaud
SEPTEMBRE Chaud - Chaud
OCTOBRE Chaud - Chaud
NOVEMBRE Chaud - Pluie légère
DÉCEMBRE Chaud - Forte pluie

PRIX ET DISPONIBILITÉ

PRIX ET DISPONIBILITÉ

MAR 2022 - DEC 2023 Prix à partir de
$ 1690 USD Per Person $ 1750 USD
Noter

Un minimum de $ 500 USD par personne est requis pour réserver cette visite, et le solde sera payé à l'arrivée au Pérou, au bureau de Cusco.

Contactez votre responsable des réservations pour plus d'informations.

Sélectionnez votre date de départ préférée pour continuer.
Sélectionnez les passagers Montant
2 Limite de quantité !
Sélectionnez une date sur le calendrier!

DÉCOUVREZ PLUS DE TOURS SIMILAIRES: TOURS AU FORÊT AMAZONIENNE DU PÉROU 8 JOURS

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DU MANU EN 3 JOURS
BEST SELLER

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DU MANU EN 3 JOURS

De $ 360 US $ 320 USD

Le parc national de Manu est situé dans la jungle amazonienne du Pérou. Cette attraction est l'un des rares endroits sur la planète qui conserve encore sa grande biodiversité d'oiseaux, de mammifères, de reptiles et de nombreuses plantes médicinales.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature 12 Commentaires
icon bote
CÉRÉMONIE D’AYAHUASCA DANS LA FORÊT AMAZONIENNE DU PÉROU 3 JOURS

CÉRÉMONIE D’AYAHUASCA DANS LA FORÊT AMAZONIENNE DU PÉROU 3 JOURS

De $ 690 US $ 670 USD

Notre programme Ayahuasca de 3 jours dans la jungle amazonienne péruvienne est parfait pour ceux qui n'ont pas beaucoup de temps disponible ; mais qui cherchent à vivre une expérience authentique et intense avec leur être intérieur et l'énergie qui nous entoure. Faites votre retraite d'Ayahuasca; dans un lieu magique, immersif, sécuritaire, authentique et inoubliable.

food https://andeangreattreks.com/fr
Culture & Aventure
DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 6 JOURS

DÉCOUVREZ L’AMAZONIE DE MANU EN 6 JOURS

De $ 1350 US $ 1250 USD

Découvrez la majestueuse forêt amazonienne du parc national de Manu. Cette zone protégée se trouve au Pérou, c'est l'un des plus grands écosystèmes de la planète, en raison de sa grande diversité d'oiseaux, d'insectes, de plantes et de mammifères.

wildlife https://andeangreattreks.com/fr
Faune & Nature
icon bote

ARTICLES DANS ANDEAN GREAT TREKS

Pourquoi voyager avec Andean Great Treks?

SAVEURS D'INSPIRATION LOCALE ET DÉLICIEUSES SAVEURS D'INSPIRATION LOCALE ET DÉLICIEUSES
Il y a quelque chose de magique dans l'agriculture artisanale des Andes. Les sols riches et le climat unique donnent aux produits une saveur autrement inaccessible. Nos chefs servent des plats locaux et internationaux. Avec une vue imprenable sur les fabuleuses montagnes andines, au milieu des forêts des hautes terres depuis votre table, vous dégusterez une délicieuse cuisine gastronomique et de nouvelles variantes des classiques péruviens. Nous n'utilisons que des produits locaux et des ingrédients frais.
NOS GUIDES PASSIONNÉS NOS GUIDES PASSIONNÉS
Il y a quelque chose de magique dans l'agriculture artisanale des Andes. Les sols riches et le climat unique donnent aux produits une saveur autrement inaccessible. Nos chefs servent des plats locaux et internationaux. Avec une vue imprenable sur les fabuleuses montagnes andines, au milieu des forêts des hautes terres depuis votre table, vous dégusterez une délicieuse cuisine gastronomique et de nouvelles variantes des classiques péruviens. Nous n'utilisons que des produits locaux et des ingrédients frais.
VOTRE SÉCURITÉ NOTRE PRIORITÉ VOTRE SÉCURITÉ NOTRE PRIORITÉ
Nous travaillons avec des guides certifiés, les derniers équipements de haute technologie et la communication par satellite, pour garantir votre sécurité à chaque étape du sentier. Chaque année nous faisons le stage de sauvetage et de premiers secours avec toute notre équipe de randonneurs (guides, cuisiniers, cavaliers, chauffeurs). Le cours est complet et pratique, comprenant tous les principes et compétences essentiels requis pour évaluer et gérer les problèmes médicaux dans des environnements isolés et extrêmes.
SENSIBILITÉ ENVIRONNEMENTALE SENSIBILITÉ ENVIRONNEMENTALE
Nous avons un amour et un respect profonds pour notre Terre Mère ou Pachamama puisque nous sommes une entreprise à 100% Cusco. Nous connaissons l'importance de notre culture andine, et comme de bons enfants de la terre, nous faisons tout notre possible pour éviter la contamination.
ÉQUIPEMENT DE CAMPING ÉQUIPEMENT DE CAMPING
Il est essentiel d'avoir le meilleur équipement lorsque vous marchez en montagne. En raison des changements climatiques constants dans la région, nous utilisons des tentes adaptées aux quatre saisons.
PETITS GROUPES & GRANDES AVENTURES PETITS GROUPES & GRANDES AVENTURES
Avec une taille de groupe maximale de 8 sur la plupart des circuits, on a plus l'impression de voyager avec des amis que d'être en circuit organisé. Vous rencontrerez des personnes partageant les mêmes idées où tout le monde est assuré de partager une passion pour les voyages.

Ce que nos clients disent de nous

VOIR PLUS D'AVIS
error: Content is protected !!