PONT INCA DE QUESWACHAKA & TEMPLE INCA DE RAQCHI 1 JOUR

PONT INCA DE QUESWACHAKA & TEMPLE INCA DE RAQCHI 1 JOUR

35 Lecteurs

Le pont inca de Queswachaka est l’un des héritages les plus importants pour l’humanité, qui a été déclaré site du patrimoine mondial. Depuis c’est le dernier et le seul pont Inca qui a survécu à l’invasion espagnole en Amérique du Sud. Ce pont est entretenu et entretenu chaque année par les six communautés de la province de Canas. Il est entièrement fait de fibres de paille des montagnes des Andes péruviennes. Le pont a été construit par les Incas pour améliorer la communication entre les différents royaumes, il a également été utilisé comme moyen de transport à travers lequel se déplaçaient de grandes caravanes de marchands ou en cas d’urgence l’armée royale des Incas. Cette visite visite également l’impressionnante construction du temple de Wiraqocha (c’est le dieu créateur de l’univers, dans la vision du monde inca-andine). Ce temple est situé dans la ville de San Pedro de Raqchi, qui est également très célèbre pour ses potiers qui ils produisent les meilleurs objets artisanaux en argile, tels que des plats de cérémonie, des récipients avec des détails symboliques, depuis l’époque inca.

Le temple inca de Wiracocha est le plus grand temple inca, la construction est en pierre finement sculptée et est en adobe. Une seule des onze colonnes cylindriques qui soutenaient le toit a survécu. Seules les fondations excavées sont visibles depuis les murs. Son nom est associé au dieu Wiracocha, le créateur du monde selon de nombreuses cultures anciennes de la côte et des montagnes du Pérou. C’est un temple inca de plus de 14 mètres de haut, le plus haut bâtiment inca découvert à ce jour.
Il est situé dans le district de San Pedro dans la province de Canchis, à 119 kilomètres de la ville de Cusco. Selon divers chroniqueurs, les murs audacieux de Raqchi ont été construits sous les règnes des Incas Viracocha, Pachacutec et Túpac Yupanqui au XVe siècle. Construit de pierre et de boue pendant des siècles.
Le culte du dieu Wiracocha remonte bien avant les Incas. Les investigations témoignent de son culte dès la culture Caral (3000 avant JC – 1800 avant JC), plus de 4000 ans avant l’apparition des Incas.
Wiracocha est également connu comme le « dieu des baguettes » car il est représenté avec des baguettes dans les deux mains. Il est également généralement représenté avec des rayons de soleil sur son visage, des gouttes de pluie comme des larmes et un visage de chat. Pour la plupart des cultures, Wiracocha est crédité de la création du monde, du soleil, de la lune, des étoiles et de l’univers entier. Pour les Incas, il était aussi le dieu créateur. Cependant, le dieu qu’ils adoraient le plus était le soleil ou Inti.